Forum international Afrique développement : la sixième édition table sur les enjeux de la croissance du continent

Samedi 23 Février 2019 - 16:24

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À l’initiative de son actionnaire de référence, le fonds d’investissement panafricain Al Mada, le Club Afrique développement du groupe Attijariwafa bank organisera la rencontre à Casablanca, au Maroc, du 14 au 15 mars.

Rendez-vous annuel du donner et du recevoir, le Forum international Afrique développement (Fiad) a placé sa sixième édition sur le thème « Quand l’Est rencontre l’Ouest ». Celle-ci réunira, dans la capitale économique du Royaume du Maroc, plus de mille cinq cents opérateurs économiques et institutionnels internationaux de plus de trente pays. Elle sera l’occasion de débattre, deux jours durant, sur la problématique de l’intégration régionale et des enjeux de croissance continentale, au regard des configurations économiques mondiales actuelles; les enjeux et les opportunités de développement du continent ainsi que le projet de la zone de Libre-échange continentale africaine.

À l’occasion de ce rendez-vous, les participants s’attèleront, au cours des plénières, à examiner les ressorts de l’intégration intra régionale en termes de création de valeurs et d’opportunités. Aussi, il sera question d’échanger sur comment accélérer l’intégration régionale, accroître la création de valeurs.

En effet, fort du potentiel humain dont regorge le continent, il sera également question de réfléchir autour des mécanismes visant à repositionner la jeunesse africaine au cœur de l’action et la création de valeurs.

Identifier les leviers de développement

Comme lors des précédentes éditions, le Fiad accorde un intérêt particulier aux rendez-vous B to B et B to GO. Préalablement organisées, ces rencontres entre acteurs économiques permettent d’identifier, à travers des échanges d’expériences, les leviers concrets de développement, en vue de générer des partenariats économiques, dans le cadre de la coopération sud-sud.

Par ailleurs, en marge du forum, le Fiad offre une opportunité à un certain nombre des pays invités d’exposer sur leurs opportunités d’affaires et présenter leurs plans nationaux de développement dans le but d’intéresser des potentiels investisseurs.

Dans ce cadre, huit pays seront à l’honneur de ce marché de l’’investissement. Il s’agit notamment du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Egypte, l’Ethiopie, le Kenya, le Mali, le Maroc et le Rwanda. Au sein de ce marché, outre les stands pays, des présentations de projets structurants sont également prévues, ainsi que des présentations d’’initiatives d’acteurs économiques en faveur des entreprises africaines.

Toutefois, sous l’égide de la Fondation Al Mada, il est organisé les Trophées dits du jeune entrepreneur, une manière d’encourager et accompagner les initiatives catalysant les potentialités de la jeunesse africaine.

« Ce rendez-vous est aussi un moment de célébration où convergent les énergies africaines pour participer à la concrétisation d’un esprit solidaire et confiant en ses propres forces », a précisé le président directeur général du groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, le 21 février, lors d’une conférence de presse annonçant l’événement.  

 

Depuis sa création, le Fiad a rassemblé plus de sept mille cinq cents opérateurs de trente-six pays et généré plus de dix-sept mille rendez-vous d’affaires, suscitant d’édition en édition, davantage d’impact à travers des intérêts concrétisés d’opérateurs économiques du continent et de ses partenaires.

Dans ce contexte, les précédentes éditions du Fiad, placées sous le haut patronage de Sa Majesté le roi Mohammed VI, ont fait écho aux préoccupations des opérateurs économiques et aux évolutions structurantes des plans nationaux de développement de pays, résolument investis dans la coopération Sud-Sud.

L’émulation grandissante des opérateurs économiques pour le Forum a abouti à la création du Club Afrique Développement en 2016, dont la vocation est de fédérer structurellement cette dynamique. Ce club a entamé depuis, quinze missions multisectorielles dans dix pays du continent à travers le réseau du groupe Attijariwafa bank, avec la participation de plus de deux mille chefs d’entreprises de douze pays d’Afrique.

 

 

 

Guy-Gervais Kitina

Légendes et crédits photo : 

De gauche à droite: Jamal Ahizoune, Mohamed El Kettani et Boubker Jai lors de la conférence de presse, le 21 février, au siège d'Attijariwafa bank à Casablanca/ DR

Notification: 

Non