France-Allemagne : Emmanuel Macron et Angela Merkel signent un traité de convergence

Mardi 22 Janvier 2019 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À Aix-la- Chapelle en Allemagne, le chef d'État français et la chancelière allemande ont conclu un traité bilatéral visant à accélérer la convergence entre les deux pays et contribuer à l'approfondissement européen, dans un contexte international et communautaire bouleversé.

Le texte est complémentaire à celui signé en 1963 par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, dont l'objet était de sceller la réconciliation franco-allemande. Angela Merkel a rappelé l'environnement actuel : '' Nous vivons dans une époque sans équivalent et aujourd’hui, il faut faire preuve d’une plus grande détermination, d’une plus grande clarté, d’une plus grande vision de l’avenir". Elle a ajouté l'importance des nationalismes et des populismes en Europe, ainsi que la pression subie par le multilatéralisme. Emmanuel Macron, pour sa part, a souligné la nouvelle menace qui '' vient de l’extérieur de l’Europe et de l’intérieur de nos sociétés", citant les nationalistes, le Brexit et les bouleversements mondiaux. Avant de marteler : "l’Allemagne et la France doivent assumer leurs responsabilités et montrer la voie, la voie de l’ambition, de la souveraineté réelle, de la protection des peuples. [...] Notre ambition commune désormais doit être que l’Europe soit le bouclier de nos peuples contre les nouveaux tumultes du monde."

Le traité qui vient d'être signé à Aix-la-Chapelle affirme la volonté des deux pays de "faire converger leurs économies et leurs modèles sociaux" et de "rapprocher leurs sociétés". Ils s'y engagent à ''coordonner leurs positions européennes, à approfondir leur coopération en matière de politique étrangère et à faire converger leurs politiques de sécurité et de défense''. Il comprend une clause de défense mutuelle assurant le soutien d'un pays si l'autre est agressé; confirme leur volonté d'investir ensemble dans les armements, à l'image des projets d'avion de combat et de char, et de développer une approche commune pour l'exportation de ces équipements.

Les deux pays s'efforceront de porter une position unifiée de l'Union européenne ainsi qu' aux Nations unies et affirment que l'admission de l'Allemagne comme membre permanent du Conseil de sécurité est une priorité de leur diplomatie. Ils disent vouloir transposer les directives européennes en même temps et de la façon la plus proche possible. Un accord entre l’Assemblée nationale et le Bundestag doit permettre de coordonner leurs travaux et de créer une assemblée commune. La France et l'Allemagne veulent davantage intégrer leurs économies pour instituer une "zone économique" dotée de règles communes.

Noël N'dong

Notification: 

Non