Opinion

  • Éditorial

Guerre ou gesticulation ?

Mardi 7 Mai 2019 - 12:02

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


La guerre dont il est ici question n’est pas d’ordre militaire, du moins pour l’instant, mais d’ordre commercial et financier. Elle oppose les deux super puissances qui se disputent la première place sur l’échiquier mondial, à savoir la Chine et les Etats-Unis. Inquiets du rôle croissant que jouent les Chinois dans le commerce international, les Américains s’efforcent par tous les moyens de freiner cette avancée continue qui menace très directement leur place de leader, acquise au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et confirmée par l’effondrement de l’URSS au début des années quatre-vingt-dix du siècle précédent. D’où la série de décisions prises par le président Donald Trump de rehausser fortement  les droits de douane imposés aux produits chinois pour accéder au marché américain.

Ce que ne comprend visiblement pas le successeur de Barack Obama, c’est que, dans cette affaire, la bataille est perdue d’avance par l’Oncle Sam. Pour la raison aussi simple qu’évidente que le poids humain de la Chine – un milliard trois cent quatre-vingt-dix millions de consommateurs – comparé au poids humain des Etats-Unis – à peine trois cents vingt-trois millions de consommateurs – est tel qu’à échéance plus ou moins rapprochée, les Etats-Unis seront forcés de revenir en arrière. Autrement dit de chercher à négocier des accords raisonnables avec l’ex-Empire du Milieu qui est d’ores et déjà le plus vaste marché de la planète.

Donald Trump étant un homme d’affaires aguerri qui a démontré son savoir-faire dans la gestion de sa fortune personnelle, il n’est pas impossible que la hausse vertigineuse des droits de douanes imposés à la Chine par les Etats-Unis ne soit en fait qu’une manœuvre visant à forcer le président Xi Jinping à se montrer plus conciliant. D’où la question que se posent aujourd’hui les observateurs du duel qui s’engage entre les deux premières puissances de la planète : s’agit-il d’une guerre ou d’une simple gesticulation ?

La nature humaine étant par définition imprévisible, nous ne pouvons évidemment pas répondre à cette question. Mais ce qui est certain, à nos yeux en tout cas, c’est que la conquête commerciale du Tiers-Monde et tout spécialement de l’Afrique devient désormais un enjeu majeur, vital, pour les deux Grands. A nous, Africains, d’en tirer tous les avantages en négociant habilement avec ces partenaires sans nous brouiller avec l’un ou avec l’autre.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/5/2019 | Croisière
▶ 23/5/2019 | Avancée
▶ 21/5/2019 | Vérité
▶ 21/5/2019 | Moscou
▶ 20/5/2019 | Soixante-dix ans
▶ 16/5/2019 | Art, culture …
▶ 16/5/2019 | Tontine
▶ 15/5/2019 | Au-delà ...
▶ 15/5/2019 | Confiance
▶ 14/5/2019 | Présence