Opinion

  • Éditorial

Impressionnante

Mardi 12 Mars 2019 - 10:48

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Oui, impressionnante à tous égards fut, dimanche, la cérémonie d'ouverture de la nouvelle église d'Oyo. Impressionnante, d’abord, car elle a été célébrée par l'évêque d'Owando, Mgr Victor Abagna Mossa, en présence du cardinal Laurent Monsengwo, du Nonce Apostolique et de plusieurs autres évêques du Congo. Impressionnante, ensuite, parce que les plus hautes autorités de notre pays étaient présentes autour du président de la République pour ouvrir les portes de ce nouvel édifice religieux dont la structure est particulièrement  belle. Impressionnante, enfin, parce que la cérémonie, qui rassemblait des milliers de fidèles, a duré près de cinq heures dans une ambiance festive marquée par de nombreux gestes d'amitié et de fraternité.

Se déroulant quatre jours avant la commémoration du décès d'Edith Lucie Bongo Ondimba qui avait voué sa vie à la protection des plus faibles et qui mourut prématurément, il y a dix ans, cette cérémonie a montré aussi combien reste présente parmi nous la fille du président Denis Sassou N'Guesso qui vivait au Gabon mais qui était toujours profondément attachée à son pays natal. Une présence qui a été rappelée avec force tout au long de la cérémonie d'ouverture de la nouvelle église d'Oyo et qui a suscité à plusieurs reprises les applaudissements des fidèles réunis en ce lieu.

Au-delà de ces événements qui marqueront ce mois de mars 2019, ce qui en ressort est l’extraordinaire vitalité de cette partie du pays où vit une population jeune, volontaire, ouverte sur le vaste monde grâce aux nouvelles technologies de la communication. Une population qui s'emploie désormais à mettre en valeur les abondantes richesses naturelles de cette partie du pays, à développer les exploitations agricoles, à privilégier la pêche et l'élevage. 

Le même mouvement étant en cours sur toute l'étendue du territoire national comme le montrent les actions qui remontent chaque jour vers nous des différents départements du Congo, ce à quoi nous assistons aujourd'hui et que symbolisent parfaitement les événements d'Oyo cette semaine, confirme le fait que les choses bougent, comme on dit, dans le bon sens. Edith Lucie Bongo Ondimba peut donc reposer en paix à Edou où elle est enterrée.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/6/2019 | Amusant !
▶ 14/6/2019 | Merci, Fred !
▶ 13/6/2019 | Solidarité
▶ 12/6/2019 | Optimisme
▶ 10/6/2019 | Piège
▶ 7/6/2019 | 7 juin !
▶ 6/6/2019 | Musique urbaine
▶ 5/6/2019 | Veille
▶ 4/6/2019 | Traditions
▶ 3/6/2019 | Hommage