Infrastructures: la Fifa choisit Brazzaville pour abriter son bureau sous-régional

Samedi 2 Février 2019 - 17:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une délégation de l'instance mondiale du football a séjourné, le 2 février dans la capitale congolaise, pour poser les bases de l’installation de son bureau pour le compte de l’Afrique centrale.

Le projet n’a pas encore vu le jour mais il a commencé à prendre forme depuis que le président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) a échangé à Zurich, en Suisse, avec Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale de football association (Fifa). Voir le Congo être choisi parmi d’autres pays d’Afrique centrale pour piloter ce projet promoteur était, pour  Jean Guy Blaise Mayolas, une opportunité à ne pas gâcher.

C’est ainsi qu’à peine arrivé, Alasdair Bell( sécrétaire général adjoint de la Fifa), Thomas Buhler (ingénieur-consultant) et Veron Mosengo Omba ont d’abord visité le nouveau siège de la Fécofoot qui sera inauguré dans les brefs délais avant d’être reçu par le directeur de cabinet du ministre des Sports et de l’éducation physique. « C’est un très bon dossier », a soutenu Veron Mosengo  Omba, le directeur de développement et associations membres (Afrique Caraïbes)  à la sortie d’audience avec Jacques Gambou.

Après avoir défendu le projet, les délégués de la Fifa attendent qu’une convention soit signée entre la Fécofoot, le gouvernement congolais à travers le ministère des Sports et la Fifa pour accélérer le processus.   « On va discuter avec le ministre des Sports dans les prochains jours  pour voir si on est d’accord sur certains points que nous tenons dans cette convention tripartite », a estimé le délégué de la Fifa.

Jean Guy Blaise Mayolas a déjà validé ce projet et compte également sur l’appui de l’Etat pour sa concrétisation, estimant qu' il pourra offrir des emplois aux Congolais. « Nous allons discuter avec l’Etat congolais pour qu’une convention soit signée. A ce moment- là, il y aura des Congolais qu’on pourra recruter pour travailler pour le compte de la Fifa. C’est un projet promoteur pour notre pays », a commenté le président de la Fécofoot.

Avant de quitter Brazzaville, les délégués de la Fifa ont aussi témoigné leur volonté d’accompagner la Fécofoot dans sa vision de rénover le centre technique d’Ignié, en s’appuyant notamment  sur l’exemple des autres pays.  Jean Guy Blaise Mayolas a révélé que les travaux consisteront a ériger d’abord  un mur de clôture pour protéger ce centre contre les occupants illégaux avant d’installer deux terrains en gazon synthétique avec des gradins et deux autres en gazon naturel puis un bâtiment de trois niveaux pour l’hébergement des équipes nationales et des clubs. « Les stades en gazon synthétique nous permettront de jouer même les matches du championnat, à l'image de la Mauritanie qui fait des recettes avec son propre stade. Nous sommes en train de vouloir prendre cet exemple », a expliqué le président de la Fécofoot.

Le centre technique, a-t-il poursuivi, sera ouvert aux jeunes, lesquels ne  seront internés que  de vendredi au dimanche en vue de leur permettre de poursuivre les études. «  Le projet est en soi magnifique. S’ il se concrétise, ce sera un centre qui va booster le football congolais. On va le mener jusuqu'au bout » , a souligné Véron Mosengo Omba.

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

- Les délégués de la Fifa échangeant avec Jacques Gambou /Adiac - Jean Guy Blaise Mayolas montrant l'étendue du centre techique d'Igné à Veron Mosengo Omba /Adiac

Notification: 

Non