Opinion

  • Éditorial

J - 6

Jeudi 9 Août 2018 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce dont nous devons prendre conscience à l'approche du cinquante-huitième anniversaire de notre indépendance, c'est qu'en dépit des difficultés économiques et sociales auxquelles il se trouve confronté, notre pays est le plus stable, le plus sûr de l'immense Bassin du Congo. Et que, de ce fait, il occupe au sein de la communauté africaine une place particulière qui lui confère de grands atouts mais lui impose aussi de grands devoirs.

Le plus important des atouts évoqués ici est le fait que Brazzaville devient au fil du temps l'une des plates-formes d'observation de cette partie du monde les plus reconnues par la communauté internationale. Toutes les grandes puissances et pas seulement celles avec qui nous entretenons depuis fort longtemps des relations étroites y ont renforcé directement ou indirectement leur présence ces dernières années; et certaines d'entre elles comme la Chine en ont fait à juste raison l'une  de leurs plates-formes financières les plus actives du continent. Si nous savons exploiter ce capital dans les années à venir, le Congo en tirera de  grands, très grands profits dans tous les domaines.

La position très particulière que nous occupons de ce fait nous impose en revanche de grands devoirs. Parmi lesquels figurent en bonne place les trois obligations inscrites en tête des priorités de la plus haute autorité de l'Etat, le président Denis Sassou N'Guesso : prévenir et gérer les crises qui dévastent ou menacent l'Afrique centrale, faire en sorte que l'intégration régionale devienne le moteur de l'émergence et soit donc la meilleure réponse à ces crises, prouver au reste du monde que le Bassin du Congo est au coeur de la bataille vitale qui se joue pour l'humanité tout entière dans la protection de la nature et la lutte contre le dérèglement climatique.

Loin de se laisser écraser par les difficultés financières que provoquait  la chute brutale des cours du pétrole sur les marchés mondiaux, notre pays a eu le courage de poursuivre les actions engagées dans ces différents domaines. Il a ainsi confirmé que la communauté africaine mais aussi la communauté internationale peuvent compter sur lui  car il est un partenaire sûr, fiable, déterminé. À terme rapproché nous en tirerons à coup sûr de justes bénéfices.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/10/2018 | Leçon
▶ 13/10/2018 | L’enfant et la télé
▶ 12/10/2018 | Urgence
▶ 10/10/2018 | Entretien
▶ 9/10/2018 | Et le Fonds bleu ?
▶ 6/10/2018 | Poto-Poto
▶ 5/10/2018 | Voter !
▶ 4/10/2018 | Nations désunies !
▶ 4/10/2018 | Moral
▶ 3/10/2018 | Kongo