Jeux africains de la jeunesse d'Alger 2018 : la délégation congolaise regagne enfin Kinshasa

Jeudi 9 Août 2018 - 15:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le calvaire des jeunes athlètes de la République démocratique du Congo (RDC) dans la capitale algérienne a pris fin le 8 août, après avoir été abandonnés à eux-mêmes pendant dix jours à la fin des compétitions, sans billets d'avion pour retourner au pays.

La délégation congolaise composée de quarante et une personnes dont trente et un athlètes s’est retrouvée abandonnée dans la capitale algérienne, dépourvue de moyens pour regagner Kinshasa. La RDC a pourtant glané douze médailles, dont deux en or, au cours de ces Jeux africains de la jeunesse organisés du 18 au 28 juillet en terre algérienne.

Délaissée à la fin des compétitions, la délégation a littéralement trimé, de quoi révolter des consciences, alors que ces athlètes de football, escrime, judo, badminton, cyclisme, tennis de table, boxe et rugby sont allés compétir sous les couleurs du drapeau national. Les athlètes n’avaient pas de billets d’avion pour retourner au pays, a-t-on soufflé. À Kinshasa, il n’y pas eu d'explications claires à ce sujet. Selon des indiscrétions, cette situation résulterait de certaines personnes qui auraient récupéré des commissions sur les achats des billets d’avion.

À Alger, la délégation a d’abord été privée d’eau et d’installations sanitaires au village olympique avant d’y être déguerpie. Des mineurs de 14 ans se sont retrouvés sans nourriture, certains sont tombés malades dans un hôtel, sous menace d’être chassés. Il ne leur restait qu’à faire l’aumône au pays de Bouteflika. Une situation qui a terni de plus en plus l’image de la RDC. Déjà, certains athlètes n’ont pas du tout participé aux Jeux, étant arrivés en retard à cause de la lenteur prise dans les démarches de voyage. Sur cette question, le ministre des Sports a pointé récemment du doigt le secrétaire général du Comité olympique congolais (COC), Herman Mbonyo. Actuellement en séjour en France, ce dernier pourrait donner certainement sa version des faits dans les jours à venir.

Face à cet affront à Alger, l’on apprend que le président du COC, Amos Mbayo, et le trésorier Bobo Bondembe ont payé les billets d’avion pour le retour des jeunes athlètes à Kinshasa par le vol de la compagnie Air Algérie. La délégation est donc rentrée mercredi dans la soirée.

Martin Enyimo

Notification: 

Non