Journée de la concorde et de la réconciliation nationales : la vingt-huitième édition célébrée à Oyo

Lundi 10 Juin 2019 - 19:38

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

A l’initiative du Comité de suivi de la convention pour la paix et la reconstruction du Congo, plusieurs activités socioculturelles et sportives ont été organisées dans le département de la Cuvette, notamment dans les villes d’Oyo et d’Owando, le chef-lieu.

10 juin 1991-10 juin 2019, les Congolais se sont souvenus de la fin de la Conférence nationale souveraine, une grand-messe qui avait duré quelques quatre mois. Il s’agissait d’une occasion pour réconcilier les Congolais entre eux après plusieurs années du monopartisme et d’ouvrir le pays au multipartisme, autrement dit la démocratie.  

En rapport avec la causerie-débat prévue ce 11 juin sur le thème  « Réconciliation nationale et marche vers le développement : cas d’Oyo », les participants ont visité, le 10 juin, quelques sites agropastoraux et industriels du président de la République, Denis Sassou N’Guesso. Ils se sont précisément rendus aux usines de production du lait Alima et Okiessi, à la ferme Kila et à l’abattoir moderne. Les délégués venus de Brazzaville et les autorités locales ont également visité le port autonome d’Oyo, l’hôpital général Edith-Lucie-Bongo Ondimba et l’aéroport international d’Ollombo.

Conduisant la délégation, le commissaire général du Comité de suivi de la convention pour la paix et la reconstruction du Congo, Marius Mouambenga, est revenu sur le choix de la commune d’Oyo. Selon lui, cette ville qui a aussi connu quelques soubresauts par le passé est un modèle de développement à suivre pour les autres localités ou départements du pays.

En marge de cette fête, plusieurs activités sportives ont été organisées à Oyo et Owando, chef-lieu du département. Au football, par exemple, l’équipe de Black stars d’Owando s’est imposée, le 9 juin, au stade Marien-Ngouabi, face à l’AS TP de Makoua sur le score de trois buts à un. Les locaux ont tiré leur épingle du jeu après une partie âprement disputée d’autant plus que les visiteurs leur ont imposé un jeu très alléchant. Ainsi, Black stars a remporté le trophée de la réconciliation mis en jeu par les organisateurs.

Au nzango, la coupe est restée à Oyo. En effet, la finale a été remportée par la Concorde 13-7 devant Oyo Poro. Notons que les deux formations ont écarté en demi-finales les équipes de Makoua et d’Owando.

En athlétisme, Owando et Makoua (Ambali Benicia) ont respectivement remporté le cross populaire chez les messieurs et dames. Avec un chrono de 19,11, Roméo Okemba Ngassaki est arrivé en premier après avoir parcouru les sept kilomètres, dépassant largement ses concurrents. « Je savais que je devais terminer premier parce que ce n’est pas pour la première fois que je remporte une course dans le département. Mon secret c’est le travail », a expliqué celui qui compte raccrocher ses crampons dès l’année prochaine, laissant place à ses deux enfants.

Notons que les activités relatives à la célébration de la Journée de la concorde et de la réconciliation nationales prennent fin ce mardi à Oyo. Outre les communications sur quelques sous-thèmes retenus, la Fédération pour la paix universelle va décorer certaines personnalités ayant œuvré dans le domaine de la paix au Congo. Parmi les délégués ayant effectué le déplacement d’Oyo, l’on note la présence de quelques responsables politiques.

 

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non