Journée de l’alimentation : le gouvernement veut accorder plus d’espaces aux maraîchers

Lundi 15 Octobre 2018 - 21:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Installés principalement à Madibou, dans la partie sud de Brazzaville, et à Talangaï ainsi qu'à Djiri dans la partie nord, les agriculteurs de la capitale approvisionnent les marchés en légumes frais et d’autres produits alimentaires. Mais à l’image de ceux des autres villes du pays, ils peinent à trouver des espaces autorisés pour mener leurs activités.

Le développement d’une production agricole urbaine, c’est le défi que tente de relever le gouvernement à travers le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche que dirige le ministre d'Etat, Henri Djombo. Il espère ainsi lutter contre l’insécurité alimentaire mais surtout créer des sites d’apprentissage des métiers de l’agriculture pour les jeunes.

« Notre pays fait face à un déficit alimentaire de plus en plus important, à cause de l’insuffisance de l’offre locale de denrées de base. La souveraineté alimentaire étant ainsi compromise, nous devons agir sans tarder. Agir pour inverser la tendance actuelle en produisant efficacement à travers une agriculture moderne », a estimé Henri Djombo, dans une déclaration le 15 octobre.

Avec la pression démographique et la poussée des villes, il est devenu difficile, voire impossible, de trouver des espaces cultivables. Déguerpis par l’Etat lors de la construction du viaduc de Keba na virage, à Talangaï, il y a plus de quatre ans, les maraîchers de la partie nord de Brazzaville sont censés être affectés sur un autre site. 

La déclaration du ministre de l’Agriculture, de l'élevage et de la pêche, en prélude à la Journée mondiale de l’alimentation, célébrée ce 16 octobre, s’adresse aussi aux autorités locales. Le gouvernement invite les municipalités à sécuriser et protéger les maraîchers urbains. Car « les ceintures vertes et les jardins représentent non seulement des espaces économiques mais aussi des lieux d’apprentissage pour les jeunes, des centres de recyclage des ordures ménagères », a martelé Henri Djombo.

« Agissons pour l’avenir : préservons nos ceintures maraîchères urbaines », c’est le thème retenu cette année par les Nations unies pour la célébration de cette journée.  

 

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Le ministre Henri Djombo délivrant le message du gouvernement

Notification: 

Non