Journée mondiale des télécommunications : les Etats membres de l’UIT invités à réduire les écarts normatifs

Jeudi 16 Mai 2019 - 20:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

A l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, le ministre des Postes et des télécommunications, Léon Juste Ibombo, a délivré le message du gouvernement dans lequel il a salué des avancées positives marquées par le Congo dans le domaine numérique.

En se référant au thème général de la journée, à savoir « Réduire l’écart en matière de normalisation », le ministre Ibombo a indiqué que réduire cet écart, c’est s’assurer que le cadre juridique et réglementaire, les stratégies et politiques sectorielles s’harmonisent avec des modèles types proposés par les régions respectives.

C’est dans ce contexte, a-t-il ajouté, que le ministère des Postes et des télécommunications s’est engagé à marquer une attention particulière en approuvant la législation sur la lutte contre la cybercriminalité, la cyber sécurité, la protection des données à caractère personnel et des transactions électroniques.

« Quelle que soit l’acuité de la vision Congo 2025, quelles que soient la pertinence et l’efficacité de nos stratégies et politiques, les effets de la normalisation seraient limités si elle ne se tournait pas vers la sous-région, dans une dynamique d’intégration. C’est dans cette optique que le Congo s’empresse à ratifier la Convention de l’Union africaine sur la cyber sécurité et les données à caractère personnel », a déclaré Léon Juste Ibombo.

Cette journée, a-t-il poursuivi, rassemble autour d’une thématique qui offre des occasions pour exhorter les organismes concernés à trouver des ajustements nécessaires.

Ce thème, a-t-il renchéri, va permettre aux Etats membres de l’Union internationale des télécommunications (UIT) de se concentrer sur les travaux réalisés et de veiller à ce que les pays en développement soient à même de contribuer aux importants efforts effectués en matière de normalisation dans le secteur des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication, dans la perspective d’en tirer profit et de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable.

« Si la convergence des technologies recèle des opportunités considérables, elle présente également tout un éventail d’enjeux éthiques, économiques et scientifiques. Historiquement, le rythme des évolutions n’a jamais été aussi rapide, et la société ne peut que s’interroger sur différents aspects de leur durabilité sur le long terme », a précisé le ministre.

La normalisation en technologie, a-t-il signifié, appuie non seulement l’élaboration de solutions sur mesure pour tous les secteurs, mais est aussi l’outil permettant la diffusion des meilleures pratiques, des connaissances et des innovations dans le monde entier. « La normalisation a toujours joué un rôle déterminant pour faciliter l’adoption des technologies nouvelles », a-t-il conclu.

 

 

 

 

 

Roger Ngombé

Légendes et crédits photo : 

Le ministre Léon Juste Ibombo

Notification: 

Non