Opinion

  • Éditorial

Kongo

Mercredi 3 Octobre 2018 - 11:22

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ce à quoi nous avons assisté hier et assisterons aujourd'hui encore, dans l'enceinte du Mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza, n'est pas seulement la réécriture, la restauration de la très longue Histoire d'un des plus puissants royaumes de l'Afrique noire. C'est aussi, sans doute, la naissance d'une réflexion sur la réunification de cette partie du continent qui prendra certainement de l'ampleur dans les années à venir.

Le colloque sur l'Histoire du Royaume Kongo déchiffre, en effet, avec précision, les us et les coutumes, les modes de vie, les langues et les traditions, les évènements qui ont marqué la vie de cette vaste région tout au long des siècles précédents. Mais il montre aussi à quel point la constitution progressive de cette communauté humaine avait permis de nouer entre les peuples frères des liens étroits, profonds qui, eux-mêmes, protégeaient la paix collective. Et il rappelle que cette unité a été détruite lorsque des nations étrangères à l'Afrique entreprirent de coloniser le golfe de Guinée, puis le Bassin du Congo afin d'en exploiter les immenses richesses naturelles, élevant du même coup les barrières artificielles qui ont morcelé des peuples jusqu’alors unis.

L'enseignement qui se dégage dès à présent des échanges en cours, dans le cadre du colloque sur le Royaume Kongo, est bien celui du rôle essentiel que peut jouer la restitution de l'Histoire dans la recherche de la paix et du développement durable à venir. Et c'est très précisément ce qu'ont affirmé, d’une façon ou d’une autre, les orateurs qui se sont succédé sur la tribune hier matin sous les applaudissements chaleureux des très nombreuses personnalités – ministres, diplomates, universitaires – venues participer à la séance d'ouverture en soulignant les liens historiques et culturels qui unissent les peuples de l'Afrique centrale depuis des siècles, voire même des millénaires.

Relier le présent au passé afin de mieux préparer l'avenir, tel est le but que se sont fixés les organisateurs du colloque sur l'Histoire du Royaume Kongo. L'on ne peut que s'en réjouir et faire en sorte que de l'échange des idées sortent les projets précis qui permettront d'accélérer le processus d’intégration régionale.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 13/12/2018 | Réconciliation
▶ 13/12/2018 | Cadeaux
▶ 13/12/2018 | Dix jours
▶ 12/12/2018 | Routes
▶ 11/12/2018 | Intégration
▶ 9/12/2018 | Hygiène
▶ 7/12/2018 | Moeurs
▶ 7/12/2018 | Liste
▶ 6/12/2018 | Implication
▶ 5/12/2018 | Survie