Kongo central : la Fondation Mwimba-Texas vole au secours d’un albinos incarcéré

Mardi 13 Novembre 2018 - 15:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En plus des démarches pour son élargissement, l’ONG des albinos a dépêché une équipe conduite par son président, qui a finalisé la procédure et remis au concerné un kit comprenant le parasol, les crèmes solaires, la vaseline et autres produits à sa sortie de prison.

Le président de la Fondation Mwimba-Texas (FMT), le catcheur albinos Alphonse Mwimba Makiese Texas, a conduit, le 12 novembre, une délégation de cette ONG à Kasangulu, dans le Kongo-central, pour négocier l’élargissement de Joël Ngandu Luaba, un albinos arrêté depuis deux mois pour avoir perdu un téléphone qui lui avait  été confié pour réparation.

Sur place, Alphonse Mwimba et sa délégation sont allés directement à la prison de Kasangulu, où ils ont accompli les dernières formalités en vue de concrétiser la libération effective de cet albinos dont la procédure pour l’élargissement a commencé il y a près de deux semaines, à partir de Kinshasa.

Le président de la FMT n’y est pas allé les mains mortes. Dans sa gibecière, des crèmes solaires, un parasol, des vaselines et d’autres produits liés à la plaie dont le dakin, le sparadrap, le ouate, etc., qu’il a remis à Joël Ngandu Luaba, à sa sortie de la prison.

Une occasion pour sensibiliser les autorités carcérales

A la sortie de Joël Ngandu Luaba, ceux qui l’attendaient dehors ont constaté la détérioration de son état de santé, notamment sa peau, rongée par les conditions dans lesquelles il a vécu pendant les deux mois d’incarcération. Mwimba Texas et son équipe ont été peinés de voir sa peau ainsi détruite. « Il a déjà des plaies sur ses jambes qui, du reste, ont été mal soignées », a regretté Mwimba Texas. Les problèmes de vision de cet albinos se sont également accrus car, il a été incapable de distinguer les personnes qui sont venues le libérer, malgré la présence du président de la FMT dont la peau, qui ressemble à la sienne, est différente de celle des autres membres de la délégation.

Mwimba Texas a profité de ses contacts avec les autorités carcérales de Kasangulu pour les sensibiliser aux soins exigés par la peau des albinos ainsi que d’autres problèmes liés à l’état de personne vivant avec albinisme.

Notant que Joël Ngandu Luaba, réparateur des téléphones et des téléviseurs de son état, avait été arrêté et transféré à la prison pour avoir perdu le téléphone d’un client dont le coût maximal a été estimé à quarante mille francs congolais, Mwimba Texas a exhorté les autorités judiciaires à savoir apprécier les fautes et les punitions à administrer, étant donné que pour cette faute, l'infortuné venait de passer deux mois en prison.

Guidé par le sens d’humanisme et la mission de la fondation

Joël Ngandu Luaba n’est pas membre de la FMT et n’est pas connu de cette dernière. Mais, l’intervention de son président a été dictée par le souci humaniste qui l’anime ainsi que par la mission dévolue à cette association qui venait aussi de mener, il y a près de deux mois, des actions en faveur des albinos en Angola. En bon père de famille, Alphonse Mwimba Texas a également conseillé son frère albinos en vue de ne plus tomber dans ce genre de désagréments.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: La remise des produits à l'albinos libéré /Adiac Photo 2: La sortie de la prison de Kasangulu / Adiac

Notification: 

Non