Opinion

  • Éditorial

L’après Ouesso

Samedi 11 Mars 2017 - 15:22

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


La concertation nationale de Ouesso s’étant prononcée, la semaine dernière, en faveur de dispositions précises destinées à améliorer l’organisation des élections à venir il reste peu de temps pour donner corps à ces propositions. Aussi les semaines à venir s’annoncent-elles chargées pour celles et ceux qui auront mission de les concrétiser sur le terrain.

Même si la date des élections législatives et des élections municipales n’est pas encore fixée officiellement, l’on peut déduire du calendrier national et des informations qui circulent sous le manteau dans les milieux concernés les précisions suivantes :

  1. Les deux scrutins se déroulant simultanément les électeurs devront choisir dans le même temps leurs députés et leurs conseillers municipaux. Ils n’auront à se déplacer que deux fois – premier tour et deuxième tour – afin de déposer leurs bulletins dans l’urne, ce qui simplifiera l’ensemble des opérations.

   2. Cette simultanéité facilitera d’autant plus l’organisation matérielle des scrutins que la généralisation du bulletin unique l’accompagnera. Elle aura aussi comme conséquence politique de rendre plus cohérent le choix des électeurs puisque ceux-ci se prononceront dans le même temps pour les élus nationaux et locaux.

   3. La célébration de la fête nationale se déroulant le 15 août et la mise en place du mécanisme électoral demandant grosso modo trois mois de préparation, la date de la tenue des deux scrutins sera fixée, selon toute vraisemblance, pour le début du mois de juillet. Le calendrier est donc clair.

De ce qui précède, il ressort que le temps est désormais compté pour les candidats et les candidates à un poste électif dans les institutions de la Nouvelle République. Si la majorité veut conforter ses positions sur toute l’étendue du territoire et si l’opposition veut s’affirmer au plan national, elles doivent l’une comme l’autre mobiliser leurs troupes dès maintenant et bien plus fortement qu’elles ne le font.

Demain il sera trop tard !

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 27/5/2017 | Afflux
▶ 25/5/2017 | Religions
▶ 24/5/2017 | Certitude
▶ 22/5/2017 | Inquiétude
▶ 20/5/2017 | Et après ?
▶ 18/5/2017 | Défi
▶ 17/5/2017 | Impeachment ?
▶ 16/5/2017 | Révision
▶ 15/5/2017 | Signaux
▶ 15/5/2017 | Messages