Opinion

  • Éditorial

Leurre

Mardi 23 Juillet 2019 - 17:06

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


L'aggravation continue des tensions en Mer d'Oman et dans le golfe Persique confirme ce que nous ne cessons d'écrire ici même depuis des mois : à savoir que la guerre de moins en moins feutrée que se livrent les Etats-Unis et l'Iran a de fortes chances de déboucher sur une guerre ouverte qui changera la donne mondiale. Elle témoigne surtout de l'incapacité des grandes puissances de ce temps à anticiper les effets inévitables des actions qu'elles entreprennent pour asseoir leur pouvoir, faire triompher leurs intérêts, affaiblir leurs adversaires, bref accroître leur influence dans la gouvernance planétaire. Pour dire les choses de façon encore plus claire, elle démontre de façon accablante que la paix est plus que jamais un leurre que l'humanité risque fort de payer au prix fort si la raison ne l'emporte pas très vite sur la déraison.

Si les pays comme le nôtre ne peuvent rien faire pour empêcher le pire de se produire à plus ou moins brève échéance, ils ont la capacité d'en anticiper pour eux-mêmes les conséquences. La multiplication des dérapages dans la zone très stratégique que constitue le Détroit d'Ormuz avec les incidents militaires et les saisies de pétroliers qui ont marqué ces derniers jours montre, en effet, qu'à tout instant la tension entre l'Iran, les Etats-Unis et leurs alliés peut déboucher sur la fermeture au moins temporaire de cette voie navale par où transite près d’un tiers des hydrocarbures produits dans le monde. Avec toutes les conséquences que cela aura sur le commerce mondial, sur l'économie planétaire.

Dans le contexte de guerre froide, voire même chaude, qui se confirme de jour en jour, il est évident que le golfe de Guinée en général et plus précisément cette partie de ce même golfe où nous vivons, nous Congolais, Angolais, Equato-Guinéens, Gabonais, Camerounais, Tchadiens, a toutes les chances de devenir l'espace où sera produit puis envoyé vers les pays riches de l'hémisphère nord le pétrole et le gaz sans lesquels leurs économies s'effondreraient. Un mouvement planétaire qui aura des conséquences très positives pour nos économies, mais qui génèrera aussi une rivalité entre les Etats-Unis, l'Europe, l'Inde, la Chine, le Japon qu'il convient d'anticiper dès à présent.

Le temps n'est-il donc pas venu pour les dirigeants de l'Afrique centrale de se concerter afin d’anticiper le basculement historique qui se précise jour en jour ?

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 20/8/2019 | G 7 ?
▶ 19/8/2019 | Recul
▶ 17/8/2019 | Messages du 15 août
▶ 14/8/2019 | 59 ans !
▶ 13/8/2019 | 15 août
▶ 12/8/2019 | Virage
▶ 10/8/2019 | Reprise
▶ 8/8/2019 | Indépendance cha-cha
▶ 8/8/2019 | Attente
▶ 7/8/2019 | Pas le dernier…