Mali : plusieurs Casques bleus tchadiens tués

Dimanche 20 Janvier 2019 - 17:22

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une attaque terroriste contre un camp de la mission de l'ONU, dans le nord du pays, a fait au moins huit morts. Les bilans précédents faisaient état de quatre à six morts.

Au moins huit Casques bleus tchadiens ont été tués au Mali lors d’une attaque terroriste contre un camp de la mission de l’ONU situé dans le nord du pays, selon le bilan renouvelé de la Mission multidimendimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Les sources diplomatique et sécuritaire faisaient précédemment état de quatre à six morts et dix-neuf blessés parmi les militaires de la mission ainsi que de ''plusieurs terroristes tués''. La Minusma, déployée en 2013, après que le nord du Mali est tombé sous la coupe de djihadistes liés à Al-Qaïda, compte environ douze mille cinq cents militaires et policiers. La mission avait déjà perdu jusque-là plus de cent soixante Casques bleus, dont plus de cent dans des actes hostiles, soit plus de la moitié des soldats de l'ONU tués pendant cette période dans le monde. Et lors d’une opération menée conjointement avec les Forces armées maliennes, la force française Barkhane a démantelé le camp d’entraînement d’un groupe armé terroriste [la katiba de Serma], près de la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan provisoire de cette opération, conduite, selon l’état-major des armées dans la continuité, a été de vingt djihadistes mis hors de combat (tués, blessés ou capturés).

Des renseignements collectés ont permis de planifier un autre opération, dans la région de Dialoubé, dans le centre du Mali, avec l’objectif de neutraliser un groupe jihadiste qui, en lien avec le camp d’entraînement démantelé dans la forêt de Serma, s’apprêtait à attaquer une « emprise institutionnelle symbolique ». Suite à une « manoeuvre de renseignement » à laquelle l’état-major des armées n’a pas donné de détails, des Mirage 2000 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2 [ATL2] ont mené des frappes contre ce groupe terroriste.

Noël N'dong

Notification: 

Non