Marchés de Pointe-Noire : la vente des aliments au sol persiste

Lundi 12 Novembre 2018 - 16:38

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Aux abords du site de l’ancien grand marché, les vendeurs continuent d'étaler les aliments à même le sol. Une situation qui inquète plus d’un citoyen car, ces aliments s’infectent de temps en temps, surtout avec la saison pluvieuse qui a commencé dans le département.

Les aliments vendus sont, entre autres, du poisson frais congelé et/ou fumé, de la viande fraîche ou fumée, du poulet, de la farine de foufou, du piment, des tomates, des oignons, des légumes, des avocats, safous, de la banane douce ou plantin, des mangues, des insectes comestibles et autres. « Pourquoi ces commerçants ne font-ils pas usage des petites tables en forme d’étals », s’interroge un Ponténégrin.

Le même constat est fait dans le marché de l’OCH sur les avenues Jean-Félix Tchicaya et celle dite Savon qui encadrent ce marché. On y trouve toutes sortes de poissons de mer vendus presque par terre, au su et vu de tous. Ces poissons vont d’un coin à un autre dans des cartons, cuvettes et brouettes qui laissent à désirer et sont étalés par terre. Encore que la saleté qui s'y trouve est rarement nettoyée. Et le lendemain, ce sont des nouvelles ventes qui se poursuivent avec de nouveaux poissons qui abondent les mêmes lieux nauséabonds. La conséquence immédiate est que les vendeurs et acheteurs courent des risquent d’être infectés par des microbes en consommant ces poissons vendus sans étals et en humant à chaque instant des odeurs infectes .

Faustin Akono

Légendes et crédits photo : 

Les aliments vendus à même le sol aux abords des marchés / Adiac

Notification: 

Non