Opinion

  • Éditorial

Message

Dimanche 30 Décembre 2018 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Ayant fait partie du petit groupe d’observateurs de la scène congolaise qui n’a pas cessé de dire tout au long de l’année 2018 que le Congo a entre les mains et en dépit des apparences les moyens nécessaires pour surmonter les obstacles élevés sur sa route par la chute brutale de sa principale ressource, le pétrole, sur les marchés mondiaux, nous sommes bien placés, aujourd’hui, pour confirmer à nos lecteurs que 2019 sera l’année de tous les rebonds pour notre pays.

A ceux qui en doutent encore, nous ne saurions trop conseiller de lire avec attention, ligne par ligne, mot par mot, le Message sur l’état de la nation que le président Denis Sassou N’Guesso a adressé samedi aux deux chambres du parlement réunies en congrès. Ne sous-estimant aucun des problèmes que nous devons aujourd’hui résoudre, le chef de l’Etat a, en effet, énoncé clairement les raisons pour lesquelles tous les espoirs sont permis. Et, ce faisant, il a confirmé ce que chacun de nous attend, à savoir la remise en ordre de la gouvernance publique que les années de prospérité précédant la crise avaient fortement dégradé.

Soulignant le rôle que notre Congo joue dans la prévention et la gestion  des crises en Afrique, Denis Sassou N’Guesso a noté le fait que la communauté internationale dans son ensemble, et pas seulement le peuple congolais, attend et espère le redressement de nos finances publiques, l’étalement de la dette extérieure et le règlement de la dette intérieure de l’Etat, la signature d’un accord en bonne et due forme avec le Fonds monétaire international, la relance des investissements dans les secteurs clés de l’économie nationale tels que l’agriculture et l’exploitation des ressources minérales, la poursuite de la mise en place des grandes infrastructures et le développement des hôpitaux, des écoles, des centres de formation dont dépend le bien-être des générations à venir.

« Voilà soixante ans que le Congo assume son destin en tant que République. Avec méthode avançons sur le chemin de la relance de notre économie par le travail. Il nous faut transformer les temps actuels en levier de prospérité pour demain. Il est essentiel de refuser les impatiences pour ne pas plonger dans des options aventureuses et sans issue. Dans la foi et l’espérance en un avenir radieux, je souhaite à tout notre peuple et à vous-mêmes ici présents une bonne et heureuse année 2019. Que chaque Congolaise et chaque Congolais élèvent ces vœux au diapason d’un nouveau pari personnel et d’un nouvel engagement collectif pour un Congo apaisé et solidaire, dans l’unité, le travail et le progrès », a conclu le président.

On ne saurait être plus clair ni plus engagé !

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 16/1/2019 | Episode
▶ 16/1/2019 | Routes
▶ 15/1/2019 | Politique
▶ 12/1/2019 | Preuve
▶ 11/1/2019 | Au nom du père
▶ 11/1/2019 | Duo gagnant
▶ 10/1/2019 | Voyons donc …
▶ 9/1/2019 | Stabilité
▶ 8/1/2019 | Vœux
▶ 5/1/2019 | Soutien