Message à la nation : Joseph Kabila se félicite de l’appropriation du processus électoral par les Congolais

Dimanche 30 Décembre 2018 - 17:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Pour le président de la République sortant, la République démocratique du Congo (RDC) montre à suffisance, à la face du monde, l’affirmation de sa volonté de consolider sa souveraineté.

S’exprimant le 29 décembre, à la veille des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, dans le cadre de son message de Nouvel An, Joseph Kabila s’est félicité de l’appropriation complète du processus électoral par les Congolais eux-mêmes, affirmant à la face du monde leur volonté de consolider leur souveraineté. « Le peuple est demeuré maître de son processus. Ainsi, il aura prouvé à la face du monde qu’il connaît les vrais enjeux de ces élections : ceux de l’affirmation de sa dignité et de la consolidation de sa souveraineté », a-t-il déclaré, fier de constater que le troisième cycle électoral que connaît la RDC soit entièrement financé par son pays.

Rappelant, par ailleurs, les règles de jeu aux différents candidats qui, visiblement, ne semblent pas encore cerner le rôle combien important que joue la Commission électorale nationale indépendante dans le processus électoral, Joseph Kabila a tenu à remettre la Centrale électorale sur son piédestal en tant que seul pouvoir organisateur des élections : « La Constitution ne confère la compétence d’organiser les élections et d’en publier les résultats qu’à la Commission électorale nationale indépendante et, in fine, à la Cour constitutionnelle », a-t-il indiqué. Il a, en outre, accordé la grâce à une catégorie de prisonniers dont les identités ne sont pas encore connues. Le dimanche 30 décembre, le président de la République a accompli, à l’instar de ses compatriotes, son devoir civique en allant voter au centre érigé à l’Institut de la Gombe flanqué de son épouse, Marie-Olive Lembe, sa sœur, Jaynet Kabila, et de son fils, Laurent-Désiré Kabila.

Alain Diasso

Notification: 

Non