Opinion

  • Éditorial

Modernité

Jeudi 5 Juillet 2018 - 15:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Les visites qui se multiplient dans le Musée-Galerie Congo installé dans l'immeuble Les Manguiers que nous occupons en plein centre de Brazzaville démontrent de façon indiscutable que l'histoire, les traditions, l'art, la culture sont plus que jamais au coeur de la modernité. Loin, bien loin d'être relégués à l'arrière-plan, les liens entre le passé et le présent, entre l'héritage des siècles antérieurs et la création moderne s'affirment en effet de jour en jour comme un capital auquel les hommes portent une attention croissante.

Ce mouvement mérite d'autant plus d'être observé, analysé, scruté avec attention qu'il ne concerne pas seulement les adultes mais gagne de jour en jour les nouvelles générations comme en témoignent les visites que de nombreux écoliers, étudiants, apprentis effectuent ces derniers temps dans nos murs. Il montre à quel point la société moderne, dominée par les nouvelles technologies et par la communication immédiate que rendent possible les réseaux sociaux, a besoin malgré tout de préserver ses racines historiques et culturelles.

Si nous évoquons cette question ici et maintenant, ce n'est évidemment pas pour nous tresser des couronnes mais parce qu'il nous semble évident que le Congo doit porter à ces questions plus d'attention qu'il ne l'a fait jusqu'à présent. De la même façon que le Mémorial Pierre-Savorgnan-de Brazza prépare pour le début du mois d'octobre de cette année un colloque sur le royaume Kongo qui fera date dans l'Histoire de l'Afrique centrale, de la même façon il nous paraît indispensable de redonner vie au Musée national, aux Archives, aux rencontres artistiques et musicales telles que le Fespam qui, dans un passé pas si lointain, avaient fait de Brazzaville l'un des hauts-lieux africains de l'art, de la culture, de l'histoire.

Un tel mouvement n'a rien d’illusoire ni d'utopique dans le moment présent où le Congo met de l'ordre dans sa gouvernance interne. S'il prend de l'ampleur dans les mois à venirn l'on peut être certain qu'il suscitera une véritable mobilisation internationale avec toutes les conséquences positives que cela aura. La preuve nous en est apportée chaque jour par le nombre de visites qu'enregistre le Musée-Galerie Congo.   

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 18/7/2018 | Leçon
▶ 17/7/2018 | Ecrit
▶ 14/7/2018 | Entrepreneuriat
▶ 12/7/2018 | Archives
▶ 11/7/2018 | Engouement
▶ 10/7/2018 | Représentativité
▶ 10/7/2018 | Revenons ...
▶ 9/7/2018 | Ormuz
▶ 6/7/2018 | Vacances
▶ 5/7/2018 | Modernité