Opinion

  • Éditorial

Moral

Vendredi 3 Novembre 2017 - 10:51

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Nous l'avons écrit ici même à maintes reprises et nous le répétons aujourd'hui avec l'intime conviction que l'avenir nous donnera raison : même si la plupart des indicateurs économiques et financiers de notre pays sont au rouge, les conditions sont réunies, en réalité, pour que celui-ci sorte très vite de l'ornière dans laquelle l'a plongée la chute brutale des cours du pétrole sur les marchés mondiaux. S'il n'en était pas ainsi verrions-nous affluer vers le Congo des investisseurs venus du monde entier dont le pragmatisme est avéré et qui, tout en mesurant l'ampleur des problèmes que nous devons résoudre, investissent ou se préparent à investir afin de tirer un juste profit du rebond qui se prépare?

Si le Congo conclut dans les semaines à venir l'accord de long terme avec les institutions financières mondiales qui lui permettra tout à la fois d'échelonner de façon raisonnable le paiement de ses dettes et de relancer sa croissance interne, il vivra le même rebond que celui dont il a bénéficié au début des années 2000 lorsqu'il entreprit avec succès de soigner les terribles blessures économiques et sociales causées par les guerres civiles de la fin du siècle précédent. Certes tout n'ira pas immédiatement pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais l'assainissement des finances publiques créera les conditions d'une relance économique dont chacun de nous profitera.

C'est très précisément la raison pour laquelle les pouvoirs publics, dans le même temps où ils mettent au point avec le Fonds monétaire international l'accord qui permettra de stabiliser durablement nos finances publiques, doivent s'employer à convaincre la société civile de se mobiliser elle aussi afin de redresser l'économie nationale. Ce redressement ne pourra, en effet, se faire que si chacun, à sa place, reprend espoir et s'organise individuellement ou collectivement afin de développer ses activités, de créer des emplois, d'innover, bref de participer activement au bond en avant qui se dessine et qui peut résoudre en quelques mois tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans le moment présent.

 

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/11/2017 | Partition
▶ 23/11/2017 | La politique toujours !
▶ 22/11/2017 | Certes …
▶ 21/11/2017 | Positiver
▶ 20/11/2017 | Terre d'école
▶ 17/11/2017 | Dette
▶ 16/11/2017 | Africa first
▶ 15/11/2017 | Trop tard ?
▶ 14/11/2017 | Bombe
▶ 13/11/2017 | Exemples