Musique : Dadju s’offre une escapade en RDC pour deux concerts

Jeudi 31 Mai 2018 - 18:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Non inscrits dans l’agenda de sa tournée actuelle, le « G20 Tour » lancé le 23 mars à Toulouse, en France, les deux prochains shows de l’interprète de Reine sont annoncés pour les 3 et 4 août, respectivement à Lubumbashi et Kinshasa.

 

DadjuIl semble que l’enfant du pays, sans y être né, a tout de même le mal du pays. Il est donc compréhensible que la tentation d’y revenir une seconde fois, alors qu’il est en pleine tournée, ait été plus forte que tout. En effet, c’est vraisemblablement une escapade que Dadju s’offre entre deux dates, à savoir le 25 juillet aux Arènes de Béziers et le 13 août au Théâtre de Verdure, Le Lavandou.

Les concerts qu’il entend livrer les 3 et 4 août, annoncés depuis la première quinzaine de mai, sont déjà très attendus. Pour ce deuxième voyage en République démocratique du Congo, sa première destination sera Lubumbashi. C’est le lendemain qu’il prendra l’avion pour Kinshasa où il compte encore plus de fans. Il semble, d’ailleurs, que le public l’y attend déjà de pied ferme. Pour plusieurs, le premier concert de la jeune star leur avait laissé un arrière-goût de trop peu. Ce show du 29 juillet 2017 avait lancé le G20 Tour Africa Tour part 1. Cette tournée consacrée à son premier album Gentleman 2, il l’avait achevée à N’Djamena, le 31 décembre.

Après une première scène exceptionnelle à Kinshasa, Dadju a décidé d’y revenir une année après. Difficile, après ce moment significatif pour le fils de Djuna Djanana d’en rester là. Aussi, pour cette fois, il est carrément question de deux dates et de deux villes. En effet, ce concert qui marquait une sorte de « retour » au pays de ses parents, il l’avait vécu sûrement avec plus d’émotions que le public. À cet effet, il avait fait un post sur les réseaux sociaux qui en disait assez long : « Mes parents ont quitté le bled il y a des années, je suis né quelque temps après en France… Vingt-six ans plus tard, je monte sur scène à Kinshasa pour chanter devant la famille de mes parents et des milliers de personnes… C’est Dieu qui fait ! ! ! Kin, c’est clairement chez moi ».

La virée de Dadju dans la capitale va devancer de quelques mois celle de son aîné, Maître Gims, annoncée pour décembre. Et pour sûr, il paraît que ce sera foule car il nous revient que ce concert sera d’entrée libre, donc gratuit et ouvert à qui le voudra.

 

 

 

 

 

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

Dadju

Notification: 

Non