Musique: Les Bantous de la capitale fêteront leurs 60 ans d'existence à Pointe-Noire

Jeudi 11 Octobre 2018 - 14:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le mythique orchestre congolais célébrera son soixantième annversaire en août 2019, dans la ville océane, notamment à l’Institut français du Congo (IFC).

 

 

 

L’IFC a dévoilé son agenda culturel de la nouvelle saison avec à la clé, le concert marquant la célébration des 60 ans d’existence des Bantous de la capitale en août prochain.

Groupe fédérateur ayant rassemblé de nombreuses générations, les Bantous de la capitale ont passé plus de cinq décennies de leur vie sur scène, la passion de la musique et du public ne les ayant jamais quittés. Leur musique a franchi les frontières nationales pour parcourir le monde.

Ce groupe a su s’imposer sur la scène internationale et convaincre les fans de la rumba, de même que ses compositions ont su s’adapter aux évolutions de la musique et des styles. Aujourd’hui, les Bantous sont incontournables.

Pionniers de la rumba, les Bantous de la capitale sont comptés parmi les plus vieux orchestres du continent. Après plus d'un demi siècle, ce groupe continue de faire danser un public qui ne cesse de croître.  Sa carrière est parsemée de tubes et de chefs d’œuvre remarquables. Aujourd’hui, les mots ne suffisent plus pour décrire ce que les Bantous de la capitale ont apporté à la musique congolaise en particulier et africaine en général. Des albums et des chansons qui ont jalonné leur parcours sont des vraies préfaces  pour retracer l’histoire du groupe.

Avec les  Bantous de la capitale, c’est plus de cinq décennies de bonheur, des concerts inoubliables et de chansons cultes. Porté par un grand Edo Nganga, le groupe a subi de nombreuses mutations au fil des années, avec notamment la perte de ses pères fondateurs, à savoir Jean-Serge Essous, Saturnin Pandi, Célestin Kouka « Célio », Daniel Loubélo « De la lune »….

Le soixantième anniversaire des Bantous de la capitale à Pointe-Noire sera un moment de souvenir et d’émotion; un événement mémorable à ne pas rater.

 

 

                       
 

Hugues Prosper Mabonzo

Légendes et crédits photo : 

L'affiche du 48e anniversaire des Bantous de la capitale / DR

Notification: 

Non