Opinion

  • Éditorial

Oyo, toujours ...

Jeudi 9 Mars 2017 - 16:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Et voici que, comme nous l'espérions tous, le Mémorandum sur le Fonds Bleu du Bassin du Congo sera adopté ce matin, toujours à Oyo, par les représentants des pays de l'Afrique centrale qui ont décidé d'unir leurs efforts afin  de protéger la nature et de mutualiser leurs actions dans le but de tirer un profit collectif de ce grand mouvement. Un geste puissant, noble, responsable, qui démontre à la face du monde que nous autres, Africains, ne nous contentons pas de parler mais agissons de façon très concrète en faveur d'un développement durable qui ne dégradera pas notre environnement.

Adopté dans son principe par la communauté internationale lors du Sommet mondial sur le climat - la COP 22 - qui s'est  tenu à Marrakech il y a cinq mois et confié instantanément au président du Congo, Denis Sassou N'Guesso, ce grand projet devient donc réalité. S'il faudra tout à la fois du temps et de l'énergie pour le concrétiser sur le terrain, il est désormais une réalité incontournable dont les peuples du deuxième plus grand bassin fluvial de la planète tirera vite des avancées majeures. Et c'est pourquoi il s'inscrit dès à présent parmi les progrès  à venir les plus spectaculaires, les plus profitables, les plus prometteurs du millénaire dont nous vivons les premières décennies.

Avant sa signature ce matin dans le cadre ultra moderne de l'Hôtel Alima qui s'élève sur les berges de la rivière du même nom, le texte fondateur du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo sera illustré par un film admirable produit par l'Agence d'information d'Afrique centrale - maison mère des Dépêches de Brazzaville - avec les images que nous a prêtées un homme, Yann Arthus-Bertrand, qui se bat lui-même depuis des années pour mieux faire connaître les merveilles de la nature. Après quoi le président Denis Sassou N'Guesso prendra la parole pour souligner le caractère historique de l'évènement dont nous vivons le premier grand moment ici, à Oyo et probablement dessiner la feuille de route du Fonds Bleu.

Alors commencera véritablement l'aventure historique qui doit faire du Bassin du Congo cet espace privilégié où l'homme peut vivre en harmonie avec la nature sans porter atteinte à l'environnement dont dépend sa survie. 

 

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/11/2017 | Dette
▶ 16/11/2017 | Africa first
▶ 15/11/2017 | Trop tard ?
▶ 14/11/2017 | Bombe
▶ 13/11/2017 | Exemples
▶ 10/11/2017 | Agressions
▶ 9/11/2017 | Espoir
▶ 8/11/2017 | Alerte
▶ 7/11/2017 | Passé
▶ 6/11/2017 | Question