Parlement : trente-trois affaires retenues pour la sixième session ordinaire administrative

Lundi 27 Mai 2019 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En prélude à l'ouverture de la prochaine session, le 3 juin, le Sénat et l’Assemblée nationale ont tenu chacun, le 27 mai, sa conférence des présidents pour arrêter l’ordre du jour. Au total, dix-sept affaires sont retenues à la chambre haute contre seize à la chambre basse.

Chacune des réunions s’est ouverte sous l’égide des présidents des institutions respectives, notamment Pierre Ngolo du Sénat et Isidore Mvouba de l’Assemblée nationale.

En ce qui concerne l’Assemblée nationale, seize affaires seront soumises à l’appréciation des députés dont certaines ont été renvoyées lors de la dernière session. Dans le fond, ils examineront puis adopteront, entre autres, le projet de loi autorisant la ratification du protocole d’accord portant acte constitutif de l’Union africaine ; le projet de loi portant lutte contre la cyber criminalité ainsi que le projet de loi relatif aux transactions électroniques.

Les élus du peuple devraient aussi plancher sur les projets de loi portant création des zones économiques spéciales de Brazzaville ; d’Oyo-Ollombo et de Ouesso ; le projet de loi portant création de l’autorité de régulation des zones économiques spéciales.

Hormis d’autres affaires qui pourraient arriver en cours de session, la chambre basse du parlement prévoit également deux sessions de questions orales au gouvernement avec débat ; quatre sessions de questions d’actualité ainsi qu’une session consacrée au débat sur l’orientation budgétaire qui devrait se tenir avant le premier juillet.

S’agissant de la chambre haute, les sénateurs vont débattre de dix-sept affaires, parmi lesquelles celles n’ayant pas pu être examinées lors de la cinquième session ordinaire administrative. Il s’agit, entre autres, de quatre affaires à caractère juridique ; quatre autres économiques, quatre liées au domaine de l’éducation ainsi que bien d’autres impliquant d’autres secteurs d’activités.

Firmin Oyé

Notification: 

Non