Partenariat public-privé : une possible déduction fiscale aux entreprises investissant dans le sport

Mardi 22 Janvier 2019 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Lors d’une rencontre avec les acteurs du secteur privé, le 22 janvier à Brazzaville, le ministre des Sports et de l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé, a indiqué que le gouvernement examine, dans le cadre de la loi de finances 2019, la possibilité d’une remise fiscale pour les entreprises qui auront choisi de sponsoriser ou d’investir dans le domaine du sport.

Le sport congolais souffre d'un manque de sponsors. « L’Etat seul investit à la fois dans les infrastructures, la formation et la participation des athlètes aux compétitions nationales et internationales », a reconnu le ministre des Sports et de l’éducation physique.

Pour le sortir de cette réalité, Hugues Ngouélondélé a invité les entreprises du secteur privé à s’approprier l’épanouissement des sports en associant leurs labels aux performances des sportifs. Il les a exhortés, par ailleurs, à adhérer, dans les formes qui conviennent, à l’offre du partenariat multiforme que propose le ministère de tutelle.

Le ministre estime que le développement de l’économie du sport implique notamment la professionnalisation des sportifs, la promotion et la rentabilisation des événements sportifs et des infrastrures, l’émergence des petites et moyennes industries. L’efficacité d’une telle action n’est possible que par une collaboration soutenue entre les deux parties en vue d’un partenariat gagnant-gagnant.

Au cours de cette rencontre, le directeur général des Sports, Merlin Brice Lepebe, a exposé sur les différentes opportunités d’investissement qu’offre le secteur sportif. Il a évoqué, entre autres, les contrats publicitaires, d’exploitation audiovisuelle, d’exploitation des compétitions, de l’image d’un athlète.

Les représentants des entreprises présentes à la rencontre ont salué l’initiative. « C’est un partenariat important qui sera noué. La décision de déduction fiscale envisagée par le gouvernement fera du bien aux entreprises qui vont se lancer dans le sponsoring des activités sportives », a déclaré le responsable marketing de X-Oil, l’entreprise qui sponsorise officiellement l'équipe de Diables noirs.

Par ailleurs, la compagnie aérienne Ethiopian a abondé dans le même sens. Selon Christ Tchicaya, un des représentants de la socité à cette rencontre, l’initiative d’accompagner l’Etat dans le sponsoring est bonne d’autant plus que les entreprises en retour auront de la visibilité.

Un comité de suivi du partenariat a été mis en place. Le public sportif et les sportifs eux-mêmes attendent de voir ce que l’initiative apportera de façon concrète.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Le ministre des Sports, au premier plan, avec les acteurs sportifs et ceux du secteur privé/ Adiac

Notification: 

Non