Opinion

  • Éditorial

Peu importe …

Mercredi 16 Mai 2018 - 20:22

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Oui, peu importe, à vrai dire, ce que pensent, ce que disent ou écrivent les médias étrangers concernant notre pays, le Congo. Le plus souvent mal informés et ne vérifiant pas, comme ils devraient pourtant le faire, les « nouvelles » qui remontent vers eux, ils ne cessent d’induire en erreur celles et ceux qui les écoutent, qui les regardent, qui les lisent.

Nous en avons eu la preuve tout au long des derniers mois tant pour ce qui concerne la crise du Pool, que pour ce qui concerne les discussions avec le Fonds monétaire international, le procès du général Jean-Marie Michel Mokoko ou la situation intérieure du pays. Présenté comme un pays instable, en proie à de grands troubles, miné par la corruption et incapable de surmonter la crise économique provoquée par l’effondrement brutal des cours du pétrole sur les marchés mondiaux, le Congo a en réalité confirmé une fois de plus qu’il est capable de résoudre les problèmes auxquels il se trouve confronté.

Ce décalage entre la situation réelle de notre pays et l’image qu’en projettent de grands médias – les citer ici serait leur faire trop d’honneur ! – explique pourquoi les journaux comme le nôtre voient leur audience se renforcer au fil du temps. Avec, d’une part, une augmentation très significative de leur audience grâce notamment au web et, d’autre part, une attention de plus en plus soutenue des observateurs sur les cinq continents que compte la planète.

Si nous évoquons ici et maintenant ce sujet, c’est parce que, loin, bien loin de nous satisfaire de ces bons résultats, nous allons renforcer dans les mois à venir notre présence sur la scène médiatique. En créant, d’abord, un réseau de correspondants professionnels sur toute l’étendue du territoire national. En renforçant, ensuite, notre observation de l’actualité dans tous les pays frères du Bassin du Congo. En développant, enfin, une Web TV – autrement dit une couverture de l’actualité en images sur nos différents sites internet – qui complètera l’information écrite que nous diffusons en continu.

Le temps viendra très vite où les médias qui répandent des « fake news », - de fausses nouvelles – devront changer le regard qu’ils portent sur le Congo, sur notre Congo. Et nous ne serons pas étrangers à ce revirement.

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 17/11/2018 | Vigilance
▶ 16/11/2018 | Festivals
▶ 14/11/2018 | Responsabilités
▶ 13/11/2018 | Réécriture
▶ 12/11/2018 | Forum
▶ 9/11/2018 | Pivot
▶ 8/11/2018 | Que dire ?
▶ 6/11/2018 | Réparer ?
▶ 6/11/2018 | Itinérance