Présidentiell : la FBCP salue le choix du dauphin de Joseph Kabila

Mercredi 8 Août 2018 - 19:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

 L'ONG de défense des droits de l’homme appelle le président de la République, qui a tenu sa promesse de respecter la Constitution, à continuer dans cette lancée, notamment en respectant tous les articles de cette loi fondamentale qu’il avait lui-même promulguée il y a plus de dix ans.

La Fondation Bill-Clinton pour la paix (FBCP) s’est réjouie d’apprendre, le 8 août, à travers les médias locaux et internationaux, le choix de l’ancien ministre chargé de l’Intérieur et secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Emmanuel Shadary, comme le dauphin de l’actuelle chef de l’État et autorité morale de la majorité présidentielle puis du Front commun pour le Congo (FCC) pour l'élection présidentielle de décembre.

Cette ONG établie en RDC a dit avoir profité de cette occasion pour féliciter le président Joseph Kabila qui a tenu sa parole sur le respect de la Constitution. Par ailleurs, le souhait de la FBCP est que le chef de l’Etat continue à respecter cette loi fondamentale de son pays à la loupe, tenant notamment compte des articles 1er jusqu’à 220 de ce texte du 18 février 2006 qu’il a lui-même promulgué.

Un candidat à ne pas minimiser

Pour la FBCP, cette situation a été irréversible « parce qu'avant même que la campagne électorale ne commence, le secrétaire général du PPRD avait déjà débuté sa campagne dans plusieurs provinces du pays ». Aussi, cette ONG note que, bien qu’il ne soit pas populaire auprès de la population congolaise et sous les sanctions internationales pour les violations massives des droits de l'homme, l’actuel dauphin n’est pas un candidat que l’opposition doit minimiser. Appelant l’opposition à s’unir pour l’affronter, la FBCP avise que derrière Emmanuel Shadary, il y a notamment « les armes, la police, les services de sécurité, le FCC, voire la Céni ». 

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Le président de la FBCP, Emmanuel Cole, lors d'un point de presse tenu à Kinshasa / Adiac

Notification: 

Non