Processus électoral : Valentin Mubake se dit non partant

Mardi 10 Juillet 2018 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ancien collaborateur de feu Étienne Tshisekedi vient de monter au créneau, à travers un communiqué de presse daté du 7 juillet, en décidant de ne pas prendre part aux scrutins du 23 décembre. Il embarque avec lui son regroupement politique, l’Union pour le Changement – Le Peuple d’Abord (UCPA).

Une des personnalités bien connues du microcosme politique congolais pour avoir longtemps œuvré à l’ombre de l’irréductible opposant Étienne Tshisekedi décédé, il y a près d’un an, Valentin Mubake vient faire parler de lui par le biais d'un communiqué de presse daté du 7 juillet. Après avoir adopté un profil bas sur la scène politique en se mettant en position d’observateur, il vient de rompre le silence, déclarant se retirer du processus électoral en cours. Il embarque avec lui son regroupement politique, l’UCPA. En boycottant le processus électoral, du moins dans sa forme actuelle, Valentin Mubake pense être en phase avec ses propres convictions, lui qui dit ne jamais cautionné l’irrégularité ni la tricherie.    

L’UCPA ne participera donc pas aux élections du 23 décembre et ne présentera pas ses candidats aux différents scrutins tant que la Centrale électorale n’émettra pas des signaux porteurs d’espoirs avec des correctifs nécessaires là où il faut. L’utilisation de la machine à voter ainsi que les 16.6% d’électeurs qui se sont fait enrôler sans empreintes digitales constituent deux faits majeurs pour lesquels Valentin Mubake et ses partenaires politiques redoutent des résultats biaisés qui risquent de sanctionner les prochains scrutins. « L’UCPA constate la volonté évidente d’imposer au peuple congolais le choix entre l’alternance truquée et pas d’alternance du tout et que pour notre regroupement, les deux possibilités font en réalité qu’une », peut-on lire dans le communiqué émis par ce regroupement politique. Pour cette formation , « il n’y a rien de rassurant dans le chemin du pacte avec la tricherie ».         

Valentin Mubake a pris ses distances avec l’UDPS/Limete pilotée par Félix Tshisekedi, optant d’évoluer en solitaire en tentant de se frayer son propre chemin. Lui qui, un moment, fut pressenti Premier ministre lors des consultations amorcées par Joseph Kabila au sortir des pourparlers du Centre interdiocésain facilités par la Cénco, n’a jamais digéré sa désillusion alors qu’il fut reçu par le chef de l’État en tant que personnalité. Depuis lors, cet ancien cadre influent de l’UDPS au verbe haut s’est recroquevillé. N’étant aligné sur aucune des tendances de l’UDPS, il cherche à se forger politiquement sa propre voie. Cependant, cet ancien conseiller politique d’Étienne Tshisekedi continue de militer pour l’unité de l’UDPS qu’il considère comme sa maison tout en mettant la brouille l’ayant secoué dernièrement sur le dos du G7 et de Moïse Katumbi. « Ce sont eux qui ont mis dans la tête de Félix Tshisekedi Tshilombo que c’est lui le Premier ministre désigné par Étienne Tshisekedi », avait-il révélé dans un entretien avec la presse.            

Alain Diasso

Notification: 

Non