Projet de développement urbain : l’adhésion de la population sollicitée

Samedi 23 Juin 2018 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'implication des habitants des quartiers précaires de Brazzaville et de Pointe-Noire à la mise en œuvre de l'initiative qui vise l’amélioration de leurs conditions d'existence permettra de mieux cerner leur priorité.

Le coordonnateur du projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (DurQuap), Batounguidio, a émis le souhait lors d’une conférence de presse qu’il a animée le 22 juin, à Brazzaville.

« Ce genre d’échange sur le projet, nous l’avons régulièrement pour que vous, la presse, informiez la population sur la pertinence et les opportunités qu’il offre. Nous cherchons une meilleure adhésion de la population pour que celle-ci comprenne la démarche et accompagne le projet », a indiqué le coordonnateur de ce projet dont les soixante-cinq mille bénéficiaires sont résidents de Tchiniambi (Loandjili) et Mboukou (Tsié-Tsié), à Pointe-Noire. A Brazzaville, les quartiers cibles sont Mokoundzi-Ngouaka (Makélékélé) et le marché Sukissa, dans l’arrondissement 5 Ouenzé.

Ceux-ci profiteront notamment de l’amélioration des conditions de vie, d’une organisation sociale plus solide et de la possibilité d’exprimer leurs besoins, de la création d’emplois découlant des activités de construction à haute intensité de main d’œuvre.

D’un coût global de 78 24 000 000 FCFA, le DurQuap est cofinancé par la Banque mondiale et le gouvernement congolais, à hauteur de quarante-huit milliards et vingt-quatre milliards FCFA respectivement. Cependant, au regard de la situation économique difficile que traverse le Congo, son gouvernement a obtenu une restructuration du projet. Ainsi, les activités qui seront menées durant les trois premières années seront financées entièrement par les fonds propres de la Banque, a expliqué le responsable du DurQuap.

Lancé en 2017, ce projet évolue sous la tutelle du ministère de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux. Actuellement, les équipes du projet sont sur le terrain pour des études de faisabilité.

 

Lopelle Mboussa Gassia

Notification: 

Non