Relance agricole : un centre multi métiers sera construit à Kinkala

Samedi 29 Juin 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À la faveur du lancement officiel du Programme d’appui à la relance agricole (Parpa), le directeur exécutif de la Fondation perspectives d’avenir (FPA), Abraham Okoko, a annoncé la construction courant mois d’août, avec l’appui de l’ambassade du Japon, d’un centre multi métiers au chef-lieu du département du Pool.

Outre les métiers de plomberie, d’électricité, de menuiserie et autres, le centre va orienter la plus grande partie de son action sur l’agriculture, dans la perspective, a déclaré Abraham Okoko, de former des entrepreneurs agricoles congolais.

Par ailleurs, en ce qui concerne le Parpa, l’orateur a indiqué que celui-ci va s’étendre sur l’ensemble du territoire national. Kinkala, a-t-il poursuivi, constitue le point de départ du projet dans la mesure où le département du Pool est parmi les grands bassins agricoles du pays.

En outre, le directeur exécutif de la FPA a précisé que l’appui apporté dans le cadre du programme est essentiellement en nature et dans une logique participative. Il s’agit, a-t-il dit, de mettre à la disposition des producteurs des services mécanisés pour la préparation des terrains ; d’aider les producteurs à acquérir les moyens de production par la fourniture de kits agricoles ; d’effectuer gratuitement en faveur des producteurs des formations nécessaires pour une meilleure productivité et de mettre en œuvre des politiques d’accompagnement en leur faveur dans leurs filières respectives.

L’objectif du Parpa, a signifié Abraham Okoko, est de contribuer à l’amélioration de la productivité des acteurs agropastoraux et au développement des unités de production par des actions directes au profit des producteurs, notamment mettre à disposition des tracteurs, former, accompagner et aider à l’acquisition d’outils et semences.

Pour bénéficier des services du Parpa, a fait savoir le directeur exécutif de la FPA, il est demandé aux postulants de se rendre à l’antenne la plus proche de la zone d’exploitation en vue de s’informer et s’inscrire.  Le Parpa se propose, par ailleurs, de réaliser gratuitement, pour des ménages précaires, mille hectares.

À noter que trois antennes y sont installées. Celle de Kinkala couvre les districts de Loumou, Louingui, Boko, Mbandza Ndounga et Goma tsé-tsé ; l’antenne de Mindouli concerne les districts de Kindamba, Vindza et Kimba pendant que celle d’Ignié couvre les districts de Mayama et Ngabé.

À l’issue de la présentation du projet, les bénéficiaires, par la voix de Robert Ndiki, ont remercié les initiateurs. Ils ont souhaité que ce programme perdure afin de les aider à quitter le stade de l’agriculture de subsistance pour l’agriculture mécanisée et commerciale.

Pour sa part, le maire de la ville de Kinkala , Joseph Kinfoua , a assuré les initiateurs du projet de toutes les conditions que sa population prendra pour la réussite de ce programme qui, selon lui, va considérablement aider à la relance des activités agricoles dans cette partie du pays meurtrie par des conflits armés à répétition.

Pour lier l’acte à la parole, le président de la FPA, Denis Christel Sassou N’Guesso, a remis un échantillon du matériel agricole aux bénéficiaires.

 

 

 

  

 

Roger Ngombé

Légendes et crédits photo : 

1-Denis Christel Sassou N'Guesso coupant le ruban symbolique marquant le lancement du Parpa 2-Une partie du matériel agricole

Notification: 

Non