Santé publique : évaluation de la riposte contre Ebola

Mardi 10 Juillet 2018 - 18:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga, a présidé une réunion avec les partenaires sur  la riposte contre la maladie qui sévit dans la province de l’Equateur.  

La réunion a porté sur l’évaluation  des avancées de la riposte et l’identification des activités de surveillance essentielles à poursuivre dans les zones affectées jusqu’à la fin de l’épidémie. Au cours de celle-ci, les experts techniques du ministère de la Santé et des différentes agences impliquées dans la riposte ont présenté au ministre  les prochaines étapes de la lutte contre la maladie à virus d'Ebola. Il s’agit d’un plan de désengagement de vingt et un jours qui vise à réduire progressivement les activités et les effectifs dans les zones affectées, tout en maintenant un niveau de surveillance optimal jusqu’à la déclaration de la fin de l’épidémie d’Ebola; d’un plan de stabilisation et de consolidation des acquis de trois mois à partir de la fin de l’épidémie qui vise à tirer les leçons de la riposte et en dégager les perspectives. Cette phase sera clôturée par la revue après action et enfin un plan de résilience de trois mois qui vise à renforcer la capacité du système de santé congolais à surveiller, détecter et répondre plus efficacement aux épidémies sur le long terme.

Actuellement, le pays s’engage vers la fin de cette épidémie. Depuis bientôt un mois, aucun cas confirmé n’a été notifié. Sur le terrain, les activités se suivent pour permettre à la population d’adopter des bons comportements. Le facteur principal ayant contribué aux bons résultats obtenus lors de la riposte est l’alignement de tous les partenaires autour d’un plan unique de riposte sous le leadership du ministère de la Santé publique. Il est important de conserver cet alignement de tous les acteurs afin de garantir le succès des prochaines étapes.
 

Blandine Lusimana

Notification: 

Non