Opinion

  • Éditorial

Sélection

Samedi 18 Février 2017 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Le travail qui débute dans les coulisses de la scène politique en prévision des prochaines élections législatives est à tous égards important, voire même essentiel. Centré, dans les partis de la majorité comme dans ceux de l’opposition, sur le choix des hommes et des femmes qui brigueront un siège dans la nouvelle Assemblée nationale, il aura un impact majeur sur la vie de notre nation. De lui dépendent, en effet,  les rapports de force au sein des grandes formations, mais aussi le dialogue qui s’instaurera dans la principale instance représentative de la Nouvelle République.

Comme cela se passe toujours dans ce contexte une bataille féroce se joue sur le terrain entre les élus sortants et ceux qui ambitionnent de les remplacer. Elle oblige les premiers à défendre âprement leur bilan et les seconds à démontrer, preuves à l’appui, qu’ils seront plus efficaces dans les travées de la chambre basse du Parlement que ceux ou celles qui y siégeaient jusqu’à présent. Un duel sans pitié, d’autant plus dur qu’il se déroule dans la discrétion au sein des partis politiques et des organisations de la société civile.

Sauf à naviguer dans les arcanes de ces structures il est impossible pour le commun des mortels que nous sommes de savoir ce qu’il sortira de cette première phase non officielle du futur scrutin législatif. Mais il est évident que de la sélection qui s’opère présentement dans le silence dépendra l’efficacité des actions qui seront engagées demain dans le cadre du programme de rupture assigné par le président de la République au gouvernement et à la majorité qui le soutient.

Qu’il nous soit permis d’ajouter à ce qui précède que deux des critères qui devraient figurer en bonne place dans le dossier des députés sortants sont, d’une part, leur présence régulière tout au long de leur mandat dans la circonscription où ils ont été élus et, d’autre part, l’assiduité dont ils ont fait preuve sur les bancs de l’Assemblée nationale lors des différentes sessions parlementaires. Au-delà des idées nobles que défendront les futurs candidats pendant la campagne à venir leur efficacité et leur sérieux seraient ainsi récompensés. Et, surtout, les citoyens auraient la garantie que les députés les représenteront de façon efficace tout au long de la nouvelle législature.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 19/9/2017 | Remise en ordre
▶ 18/9/2017 | Manhattan
▶ 16/9/2017 | Savoir
▶ 14/9/2017 | U.P.A.D.S.
▶ 13/9/2017 | P.C.T
▶ 12/9/2017 | Confiance
▶ 11/9/2017 | Ingérences
▶ 7/9/2017 | Actifs encore ...
▶ 6/9/2017 | Actifs
▶ 6/9/2017 | Mise en ordre