Session criminelle de Pointe-Noire : Gilbert Mbemba et Bruno Matondo condamnés

Samedi 21 Avril 2018 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la Cour criminelle, André Roger Okombi, a prononcé récemment les verdicts des affaires opposant respectivement  Gilbert Mbemba aux ayants droit de feu Jean Paul Louemba sur la destruction des biens immobiliers et homicide involontaire et Bruno Matondo à Samuel Moussolo portant sur coups et blessures ayant occasionné un décès.

L’accusé Gilbert Mbemba a été reconnu coupable d’avoir  commis, à Pointe-Noire, le crime de destruction des biens immobiliers. Et dans les mêmes circonstances de temps et des lieux, il a commis un homicide involontaire sur la personne de Jean-Paul Louemba, crime prévu et puni par les articles 319 et 437 du code pénal. Il ne pourra pas bénéficier des circonstances atténuantes, les ayants droit de Jean-Paul Louemba sont recevables en leur constitution de partie civile. Une constitution qui est fondée en vue de trouver réparation. Ainsi, GilbertMbemba  est  donc condamné à la peine de trente ans de travaux forcés, un mandat d’arrêt à l’audience a été décerné à son encontre.  L’accusé paiera  la somme de vingt-cinq millions de francs CFA aux ayants droit de feu Jean-Paul Louemba  à titre de dommages et intérêts. 

La cour a reconnu aussi Bruno Matondo coupable d’avoir volontairement porté des coups et occasionné des blessures sur la personne d'Alexandrine Moussolo ayant entraîné sa mort. Par ces motifs, il a été déclaré coupable des faits mis à sa charge et condamné à la peine de cinq ans de réclusion criminelle. Cet accusé pourra ainsi bénéficier des circonstances atténuantes. Sur les intérêts civils, la cour déclare les ayants droit de feue Alexandrine Moussolo, représentés par Sammuel Moussolo, recevables et fondés en leur constitution de partie civile. La cour a condamné Bruno Matondo à payer à la partie civile la somme de 13 555 555 F CFA pour dommages et intérêts.  

 

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Photo Adiac: Vue de la Cour d'appel de Pointe-Noire

Notification: 

Non