Opinion

  • Éditorial

Soixante-dix ans

Lundi 20 Mai 2019 - 12:13

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


La semaine qui débute et dont nous vivons les premières heures ici, à Brazzaville, restera à coup sûr marquée dans l'histoire de la littérature africaine. Cinq jours durant, en effet, sera commémoré sous différentes formes et en présence de la famille qui l'a créée, le soixante-dixième anniversaire de la prestigieuse revue Présence Africaine. Un média et une maison d'édition qui comptent parmi leurs auteurs les noms les plus prestigieux de la sphère littéraire mondiale et dont l'influence ne s'est pas réduite avec le temps.

Débutant demain par une première rencontre qui se déroulera sur la terrasse du Musée-Galerie Congo, dans notre immeuble Les Manguiers, cet événement se poursuivra tout au long de la semaine avec des colloques, des débats, des conférences à l'Institut français du Congo (IFC) et à l'Université Marien- Ngouabi. Autant de rencontres qui permettront à de nombreux écrivains, professeurs, chercheurs d'échanger sur le rôle que joua et continue de jouer Présence Africaine dans la sphère littéraire. Autant de rencontres dont nous rendrons compte bien évidemment à nos lecteurs tout au long des jours à venir.

Fruit d'une longue et fructueuse réflexion collective qui nous a permis de bâtir ce programme avec la famille d'Alioune Diop, l'IFC et la direction de l'Université, cette semaine s'achèvera par un événement inédit : la "croisière littéraire" sur le fleuve Congo qui permettra à de nombreux auteurs et personnalités du monde littéraire de débattre sur les sujets les plus divers à bord d'un navire, le Pégase, qui remontera puis descendra huit heures durant les eaux de l'immense Pool Malebo.

Comme nous l'avons écrit ici même à de multiples reprises, le temps est venu pour l’Afrique et les Africains de mieux valoriser le fabuleux capital intellectuel, littéraire et artistique qu'ils ont su créer au fil du temps. Dans le monde très ouvert où nous vivons désormais, plus rien, en vérité, ne s'oppose à un tel mouvement qui contribuera de façon décisive à affirmer la place de notre continent dans la sphère mondiale. C'est très précisément ce que le fondateur de Présence Africaine avait compris alors même que l'Afrique luttait pour acquérir son indépendance et qu'il convient aujourd'hui de rappeler à l'occasion de ce soixante-dixième anniversaire.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 15/9/2019 | Appels perdus
▶ 13/9/2019 | Start-up
▶ 13/9/2019 | Education
▶ 12/9/2019 | Volonté
▶ 11/9/2019 | Investir
▶ 10/9/2019 | Regards
▶ 9/9/2019 | Réputations
▶ 6/9/2019 | Bilan
▶ 5/9/2019 | Faire avec
▶ 4/9/2019 | Nature