Opinion

  • Éditorial

Sortie

Jeudi 9 Avril 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Il est évident qu’à échéance plus ou moins proche la pandémie qui nous frappe comme tous les peuples de la Terre prendra fin. Mobilisés comme ils le sont sous toutes les latitudes, les scientifiques mettront en effet au point le ou les vaccins qui permettront de vaincre le Covid-19 et la vie reprendra son cours normal sur les cinq continents. Il en a toujours été ainsi lorsque, dans le passé, l’humanité s’est trouvée confrontée à ce type de problème et les moyens dont disposent aujourd’hui les chercheurs sont tels que cela se reproduira tôt ou tard.

Mieux vaut s’en convaincre dès aujourd’hui même si cela paraîtra fou à certains de nos lecteurs. D’où l’idée suivante qui devrait se trouver dès à présent au cœur des préoccupations publiques et privées, ici comme ailleurs, chez nous comme dans tous les pays frappés par le coronavirus : tout en se préservant grâce au confinement, à la distanciation entre les humains, à l’ampleur des moyens mis en place par les pouvoirs publics pour combattre la maladie chacun doit se préparer à la sortie de crise qui surviendra dans le proche avenir. Ceci dans le même temps où l’Etat et le gouvernement font tout pour protéger la population, adapter les hôpitaux, les cliniques et les centres de santé aux exigences présentes, réduire ainsi le plus possible le nombre de morts que la pandémie provoquera, hélas !, inévitablement.

Réfléchissons donc, individuellement et collectivement aux réformes, aux changements de comportement qui nous défendront mieux, demain, contre ce que nous vivons aujourd’hui. En commençant, bien sûr, par la protection de notre environnement dont dépend très directement notre sort personnel et qui se trouve malheureusement fortement dégradé, dans nos cités en particulier, par l’accumulation des déchets jetés dans les fossés, les ruisseaux, les rivières. Et en poursuivant par une réflexion globale sur la prévention des maladies de toutes sortes que génère la suractivité humaine, l’extension rapide et anarchique des cités, le non-respect des règles qui permettraient de conjurer le pire.

Profitons donc du confinement que nous impose la lutte contre le Covid-19 pour mieux préparer la sortie de crise qui s’annonce et donc assurer notre avenir sur des bases plus solides.

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 25/5/2020 | Coordination
▶ 23/5/2020 | Sommée de dire
▶ 21/5/2020 | Se réinventer
▶ 21/5/2020 | Suivi
▶ 20/5/2020 | Enfin …
▶ 18/5/2020 | Municipalité
▶ 14/5/2020 | Relance
▶ 13/5/2020 | Santé
▶ 13/5/2020 | Encore et toujours…
▶ 11/5/2020 | Coordination