Sports de combat : les championnats d’Afrique professionnels de kick boxing reportés

Mardi 19 Février 2019 - 13:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La première édition "To Sangana", qui devrait se tenir à Brazzaville  du 21 au 23 février, a été ajournée sine die pour des raisons de financement, a annoncé Gerry Blaise Bollé, le président de l’Association congolaise de boxe pied poing.

Toutes les conditions ne sont pas réunies pour que la fête soit belle.  L’association trouve, en effet, son appui administratif et financier à la Fédération congolaise de karaté et arts martiaux affinitaires (Fécoka-ama), dont elle est affilée. La responsabilité de celle-ci étant de porter son soutien financier, elle se trouve pour l’instant dans l’incapacité d’aider l’Association congolaise de boxe pied poing. 

« Nous sommes allés vers elle (la fédération, ndlr) pour lui demander de couvrir le volet financier. Malheureusement, elle  est dans l’incapacité de supporter l’organisation de cette compétition », a expliqué Gérry Blaise Bollé.

Il a assuré que son association multipliera les stratégies pour attirer des sponsors autour de l’événement, précisant, par ailleurs, qu’à ce jour les actions ne sont pas très fructueuses. « La détermination qui est la nôtre nous oblige à ne pas fléchir », a-t-il assuré.  

 Du point de vue technique, les responsables de l’association restent optimistes quant à la capacité de leurs protégés à réaliser de meilleurs résultats dans les différentes compétitions.

Malgré les difficultés financières, les athlètes ne baissent pas les bras. En attendant l’appui financier de la Fécoka-ama, ils sont prêts à aller relever un autre challenge lors des championnats d’Afrique de la zone 4, qui se tiendront en avril  à Yaoundé, au Cameroun.

Rappelons que cette première édition "To Sangana" mettra aux prises trois pays, notamment le Gabon, la République démocratique du Congo (RDC) et le Congo. 

Cinq combats de haute facture seront au menu, notamment  deux en amateur K1, deux autres en professionnel en low-kick opposant respectivement le Congo à la RDC et un combat professionnel en full contact mettant aux prises le Congo au Gabon.

Son organisation à Brazzaville est née de  l’engagement pris par  la Confédération africaine de  kick boxing  de programmer un combat retour dans cette ville, après la contestation du premier combat qui a opposé, en juillet 2016, à Libreville, au Gabon, le Congolais Roussel Ditoumona à l’athlète gabonais lors d’un championnat d’Afrique.

En attendant l’organisation de la compétition, le président de l’Association congolaise de boxe pied poing a prévu d’organiser à Brazzaville des séminaires et des rencontres avec des compétiteurs de la RDC en vue de gagner la bataille de la vulgarisation.

 

 

 

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

L'affiche de la compétition

Notification: 

Non