Opinion

  • Éditorial

Texto

Jeudi 21 Mars 2019 - 19:59

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


Comme le lexique d’Afrique francophone, le langage SMS a-t-il lui aussi donné à la langue française un coup de jouvence ? La réponse est évidemment partagée. Ce qui est sûr, le « texto » n’est désormais plus réservé aux messages envoyés par téléphone.

Bien au contraire, il est de plus en plus utilisé sur les plates-formes et applications de messagerie instantanée telles que WhatsApp, Twitter, Snapchat, Messenger. L’écriture numérique a pris une vraie dimension ces dernières années, à tel point que l’on se demande si le langage texto est allé trop loin et s’il peut se légitimer à enrichir la langue de Molière.

A l’heure où nous célébrons la langue française, ses mutations et les différents sentiers qu’elle emprunte à travers le monde, posons un regard circonspect sur l’écriture numérique puisqu’elle constitue un moyen de communication rapide et facile qui fait partie intégrante de notre quotidien. S’il est vrai que le français se renouvelle, se réinvente et n’hésite plus à transgresser les règles, quel sens allons-nous donner à ces multiples abréviations nouées parfois d’anglicismes énigmatiques ?

La francophonie est certes « multiple dans ses mots, dans ses accents, dans ses façons de dire les réalités », mais certaines formules « texto » restent très ambiguës aux yeux d’éducateurs et de linguistes. Il est clair que l’orthographe et la grammaire sont en péril. Une analyse s’impose !

Les Dépêches du Bassin du Congo

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 25/5/2019 | Bilan
▶ 24/5/2019 | Croisière
▶ 23/5/2019 | Avancée
▶ 21/5/2019 | Vérité
▶ 21/5/2019 | Moscou
▶ 20/5/2019 | Soixante-dix ans
▶ 16/5/2019 | Art, culture …
▶ 16/5/2019 | Tontine
▶ 15/5/2019 | Au-delà ...
▶ 15/5/2019 | Confiance