Transferts : Moussiti Oko au Mans, c’est officiel

Jeudi 20 Juin 2019 - 22:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Annoncée sur notre page facebook il y a quelques jours, l’arrivée de Bevic Moussiti Oko au Mans a été officialisée aujourd’hui. Il s'est engagé pour un an (et une année optionnelle).

Le 13 juin, alors qu’il préparait son déménagement de Rouen au Havre, tout s’est emballé. Et c’est finalement au Mans, fraîchement promu en Ligue 2, que l’attaquant de 24 ans va poursuivre sa carrière. Il y a signé ce jeudi un contrat d’un an assorti d’une option d’une année supplémentaire.

Auteur d’un passage remarqué au Quevilly-Rouen-Métropole, avec huit buts en seize matchs de National 1, l’ancien international Espoirs congolais pensait effectuer la reprise au HAC sous la direction du nouvel entraîneur, Paul Le Guen, successeur d’Oswald Tanchot.

Il était décidé à tenter de s'y imposer sous les ordres de l'ancien sélectionneur du Cameroun. Mais, il n’ira pas au bout de son contrat au Havre, qui courait jusqu’en juin 2020.

Rarement mis dans de bonnes conditions par Tanchot, à l’instar de Fernand Mayembo, Moussiti Oko n’aura finalement joué que six matchs, trois comme titulaire, en Ligue 2 la saison dernière (255 minutes de jeu). S’il a fait le job, dans un système peu gratifiant, grâce à son impact et son tempérament combatif, il n’a éprouvé la joie du but qu’à une reprise, le 28 août en Coupe de la Ligue.

Prêté, donc, aux rouge et jaune de Quevilly, il s’était relancé. Et c’est donc plein de confiance qu’il débarque dans la Sarthe, au FC Mans, dont les couleurs sont le rouge et jaune.

La reprise aura lieu lundi 24 juin au centre de la Pincenardière. Un mois plus tard, il disputera son premier match officiel dans la MMA Arena, le magnifique stade de 25 000 place construit à l’époque du passage du club en Ligue 1.

A l’époque, le club, alors MUC 72, voit passer Rudy Garcia, Duarte, Hantz, Sessegnon, Romaric, Gervinho. Mais derrière le succès sportif, la folie des grandeurs va rattraper le club, en déroute financière. En 2013, lesté d’une dette de quatorze millions d’euros, il est mis en liquidation judiciaire et rétrogradé en DH (6e division).

Avec trois montées en six ans, le club du Maine est donc de retour en Ligue 2 et compte désormais sur Moussiti Oko pour y rester.

Camille Delourme

Légendes et crédits photo : 

Bevic Moussiti Oko lors de sa signature, ce jeudi, en faveur du FC Le Mans (DR)

Notification: 

Non