Vie des partis politiques : plusieurs jeunes intègrent les instances dirigeantes du PCT

Mardi 31 Décembre 2019 - 16:54

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Comme en 2011, l’attente a été longue pour la désignation du nouveau secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Moussa, ainsi que l’équipe qui l’accompagnera pendant les cinq prochaines années.   

Les participants au cinquième congrès ordinaire du PCT ont dû attendre longtemps pour connaître le nom du successeur de Pierre Ngolo à la tête du secrétariat général du parti. En effet, outre l’élection par simple acclamation de Pierre Moussa, le congrès du cinquantenaire du PCT a été marqué par l’entrée au secrétariat permanent et au bureau politique de plusieurs jeunes cadres du parti. Il s’agit, entre autres, de Parfait Iloki et de Marien Mobondzo Endzonga, élus respectivement secrétaire à la communication et aux technologies de l’information, et secrétaire à la culture, à la jeunesse, au civisme et aux sports, complétant ainsi la liste des quinze membres du secrétariat permanent.

Au niveau du bureau politique, l’on note également l’arrivée des jeunes Juste Bernardin Gavet, Bersol Exaucé Ngambili Ibam, Inès Nefer Bertille Ingani, Destinée Hermella Doukaga et Claudia Ikia Sassou N’Guesso qui font partie des soixante-quinze membres de cette instance. Ils sont encore plus nombreux à faire leur entrée au comité central qui compte désormais 727 membres contre 471 le mandat finissant.

Du côté des sortants, outre Pierre Ngolo, André Massamba, et Michel Ngakala qui siégeront désormais au bureau politique, il y a aussi Serge Michel Odzocki, ancien porte-parole qui s’occupera de la commission nationale de contrôle et d’évaluation.

Organisé du 27 au 30 décembre à Kintelé sur le thème : « Membres et sympathisants du Parti congolais du travail, en cette année du cinquantenaire, ensemble, dans la discipline et la cohésion, raffermissons les idéaux et les valeurs de notre grand et glorieux Parti ; relevons, sous la très haute conduite du camarade président Denis Sassou N’Guesso, les défis du développement de notre pays », ce congrès a connu la participation de plus de deux mille cinq-cents personnes.

 Saisissant cette occasion, les congressistes ont demandé au président de la République de faire acte de candidature pour l’élection présidentielle de 2021.

Le clou des activités a été le dépôt de la gerbe de fleurs le 31 décembre à la place du sacrifice suprême par le nouveau secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la création du parti. Une cérémonie rehaussée de la présence du chef de l’Etat, président du comité central du PCT, Denis Sassou N’Guesso, qui a posé avec les nouveaux dirigeants du parti ainsi que d’autres cadres promus.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Pierre Moussa, nouveau secrétaire général du PCT ; les nouveaux membres du secrétariat permanent/Adiac

Notification: 

Non