Vient de paraître : "Droit public : Fragmentation, unité et diversité"

Vendredi 15 Mars 2019 - 12:13

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le premier numéro de l’Annuaire congolais de droit et de sciences politiques voit le jour. Huit études figurent dans cette revue scientifique publiée aux Editions Hemar, sous la coordination de Godefroy Moyen.

« Ce premier numéro qui consacre, pour l’essentiel, la production scientifique encadrée des jeunes doctorants en droit, montre le droit public dans ses différents angles, à travers, non seulement, la fragmentation, mais aussi l’unité et la diversité. On peut y découvrir la fragmentation du droit public à la fois au plan institutionnel et au plan normatif. » Voilà ce qu’on peut lire sur la quatrième de couverture.

 Le nouveau visage de la souveraineté est la réflexion inauguratrice de la revue. Elle cerne la question de l’internationalisation des constitutions.

La seconde étude porte sur l’impact de la fusion des communautés économiques régionales dans le développement en Afrique. S’ensuit une analyse sur la marginalisation du service public par les droits communautaires africain et européen.

L’apport du droit international dans la lutte contre les crimes de piraterie maritime fait aussi l’objet d’une étude particulière. De même, de façon particulière, l’action de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale dans la lutte contre l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Par ailleurs, un regard comparatif est jeté sur le dialogue des juges constitutionnels et ordinaires au Bénin et au Gabon. Avant d’entrevoir la remise en cause par les organismes régionaux de la hiérarchie imposée par la charte des Nations unies en matière de paix et de sécurité internationale.

Enfin, ce périple érudit est bouclé avec l’appréciation des garanties constitutionnelles du droit de propriété au Congo, par rapport à la décision de la Cour constitutionnelle du 13 septembre 2018.   

Ce volume d’à peine deux cent vingt-cinq pages – pédagogiquement clair– est l’œuvre des chercheurs en droit de l’Université Marien-Ngouabi. Y ont donc contribué, Placide Moudoudou, Godefroy Moyen, Jordelin Atipo-Oko, Denis Dziat, Kefrène Egron Goma,  Rolnafry Çam’Interesse Ngomah Buittys, Wildan Legrand Obounghat Okambessanga et Modeste Steven Yombi.

Aubin Banzouzi

Légendes et crédits photo : 

La couverture du livre

Notification: 

Non