Opinion

  • Éditorial

Voyons donc …

Jeudi 10 Janvier 2019 - 6:44

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


 Ainsi donc la Commission électorale nationale indépendante de notre voisine et notre sœur, la République démocratique du Congo (RDC), a rendu publics très tôt ce matin les résultats provisoires des différents scrutins qui se sont déroulés le 30 décembre. Des résultats d'autant plus importants qu'ils ne concernaient pas seulement la présidence de la RDC, mais également les différentes institutions électives de la République et que, de ce fait, c'est bien la gouvernance du pays dans son ensemble qui était en jeu.

Les commentaires sur ces résultats commençant tout juste à remonter de la majorité et de l’opposition, des partis politiques, des observateurs, des organisations non gouvernementales, des représentations diplomatiques, nous nous garderons bien d’émettre un pronostic sur la suite des évènements qui marquera ce moment historique. Mais nous dirons simplement que la proclamation des résultats provisoires désignant Félix Tshisekedi comme président a changé la donne sur la carte du jeu politique congolais et nous rappellerons à ceux qui seraient tentés de la sous-estimer, l'importance de l'enjeu que cette élection constitue pour l'ensemble du Bassin du Congo, c'est-à-dire pour la RDC et les onze pays qui l'entourent.     

De deux choses l'une, en effet : ou bien l'annonce des résultats sera accueillie dans les heures à venir, comme il faut l'espérer, dans le calme, la paix intérieure, la sérénité et cette partie du continent franchira une étape décisive sur la voie de la démocratie puisque la RDC est de très loin le pays le plus peuplé de l'Afrique centrale; ou bien, au contraire, elle suscitera des contestations, des manifestations, voire même des violences dans la rue qui provoqueront une déstabilisation nationale ayant inévitablement elle-même des effets destructeurs sur l'ensemble de la sous-région.

Dans ce contexte, s'il est un conseil à donner aux nations et aux institutions internationales qui ont manifesté ces derniers temps leur inquiétude concernant l'avenir de la RDC, c'est bien celui de coordonner dès à présent leurs actions afin d'aider le pays à conforter son unité. Et par conséquent de lui apporter, ainsi qu'aux pays qui l'entourent, l'aide multiforme qui permettra de franchir ce pas décisif sur la voie de la paix dans cette partie du monde.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition Quotidienne (DB)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 25/3/2019 | Défi
▶ 22/3/2019 | Route
▶ 21/3/2019 | Texto
▶ 21/3/2019 | Cinquième
▶ 20/3/2019 | 2021 !
▶ 19/3/2019 | Avertissement
▶ 18/3/2019 | Compétition
▶ 15/3/2019 | Leçons
▶ 14/3/2019 | Liberté !
▶ 14/3/2019 | Merci !