Brin d’histoire


Brin d’histoire
Vendredi 9 Novembre 2018 - 10:28

David Nianga, membre du comité central du Parti congolais du travail (PCT) depuis 2011, a tiré sa révérence. Il est décédé le vendredi 2 novembre à 17 h,  à Brazzaville. Il était né vers 1946 à Okassa (Abala). Il est le fils de Sikangui et de Ngala.  Il était marié et père de treize enfants.  Après Babossebo, c’est une figure marquante du PCT à Poto-Poto qui quitte l’arène politique. On l’appelait Nianga du PCT.

En 1953, David Nianga débute sa scolarité à l’école primaire de Gania,  dans le district d’Abala. Il se rend ensuite à Etoro, dans le même cycle puis à Boundji, au collège d’enseignement général. En 1967, il entre à l’école des Postes ... Lire la suite


Brin d’histoire
Vendredi 2 Novembre 2018 - 17:18

Ecrivain, ancien Premier ministre du Congo, ancien directeur général adjoint à l’Unesco pendant quinze ans, ancien ambassadeur du Congo en France, pendant dix-huit ans, retraité depuis quelques années, Henri Lopes est né le 12 décembre 1937 à Léopoldville (actuellement Kinshasa). Il vient de publier un nouveau titre aux Editions  JC Lattès, Il est déjà demain

Henri Lopes est un auteur à succès, quoiqu’il dise lui-même : « Je n’ai pas l’outrecuidance d’imaginer que mon œuvre bénéficiera d’une longévité égale au millième de celle des pyramides d’Egypte ou de Teotihuacan. Je n’avais pas la prétention de bâtir des monuments. Mais simplement, ... Lire la suite


Brin d’histoire
Samedi 27 Octobre 2018 - 12:51

Á Brazzaville, l’ancienne école officielle de Ouenzé porte, depuis de nombreuses années, le nom de Maurice-Lheyet-Gaboka. Cet enseignant et écrivain était né le 5 novembre 1929, à Owando (ex Fort-Rousset). Il aurait eu 89 ans cette année. Mais, hélas, il est décédé, il y a quarante-cinq ans, le 20 octobre 1973, à l’Hôpital général de Brazzaville (actuel CHU), à l’âge de 44 ans.

Son père, Lheyet, était marié à deux femmes. Avec sa première épouse, Obe Cathérine, il a eu quatre enfants : Lheyet Gaboka Maurice, Omenga Obongo Bernadette, Ingoba Emilienne et Lheyet Guy ; Lheyet Péradia Bonaventure, Imoua Philomène Lheyet Jean et Mouetoua Marie-Thèrese sont ... Lire la suite


Brin d’histoire
Vendredi 19 Octobre 2018 - 11:54

L’équipe nationale du Congo a été battue le mardi 16 octobre 2018 à Monrovia, au Liberia. Elle a pêché par amateurisme, l’absence d’engagement et de conviction. Elle a subi une domination spatiale écœurante. En quatre-vingt-dix minutes, pas de centres délivrés à un avant-centre besogneux. Un activisme débridé, vers la fin du match, a permis aux Diables rouges d’avoir quelques rares occasions de buts. Un milieu défaillant a laissé à l’équipe libérienne une scandaleuse possibilité de récupération des ballons. Avec une meilleure justesse technique, elle aurait pu battre le Congo par un score plus important. Des Congolais plus appliqués, plus entreprenants ... Lire la suite


Brin d’histoire
Vendredi 12 Octobre 2018 - 13:58

Le conseil des ministres du samedi 6 octobre 2018 a épinglé des cas d’absentéisme avérés dans de nombreuses structures de l’Etat. Il a décidé « de rendre publiques les identités, administrations ou structures d’origine des agents ainsi débusqués, tout comme les lieux de jouissance où ils ont été surpris ».

Cette décision a suscité trois types de réaction : l’approbation, la contestation et la dérision. Ceux qui ont un sens du respect du travail ont applaudi des deux mains, prêts à encourager le gouvernement à faire davantage pour remettre le Congolais au travail ; ceux qui ont pris les mauvaises habitudes,  encouragés en cela par la grande permissivité ... Lire la suite


Brin d’histoire
Vendredi 5 Octobre 2018 - 19:43

La rentrée des classes était un moment extraordinaire. Moins aujourd’hui. Au moment de l’indépendance, deux types d’écoles avaient cours au Congo : l’école laïque et l’école confessionnelle. Toutes les écoles confessionnelles passèrent sous le giron laïc en 1965, suite à la nationalisation de l’enseignement. Cet édifice chancelant fut chamboulé par la Conférence nationale souveraine qui réhabilita l’enseignement confessionnel et institua le principe de l’école privée, autre que confessionnelle. Catastrophe. On n’a pas encore évalué les méfaits de cette Conférence nationale souveraine. C’est peu dire qu’elle s’est souvent trompée. N’importe ... Lire la suite


Brin d’histoire
Vendredi 28 Septembre 2018 - 14:54

Au nom d’une démarche hypocrite, la formation d’un gouvernement au Congo, depuis des lustres, repose sur les équilibres « géopolitiques ». Une jurisprudence établie admet le fait que   le président de la République étant du nord, le Premier ministre est du sud et vice versa. Le même équilibre est observé dans la composition de nombreuses institutions nationales. Le seul discriminant qui vaille, la compétence, est souvent occulté au profit de ce calcul politicien sédimenté par la pratique et par le temps. Et il dure. Et pourtant, lorsqu’on y a dérogé sous Massamba-Débat, président, Lissouba, Premier ministre, la République ne s’en est pas portée plus mal. Ce ... Lire la suite


Brin d’histoire
Vendredi 21 Septembre 2018 - 17:09

Chaque époque a ses gloires. C’est avec un ton élégiaque que je vais parler de Clovis Passi, 81 ans aujourd’hui, dont plus d’une quarantaine à l’étranger. L’histoire se chargera de dresser un piédestal à ceux qui ont donné naissance au patronat congolais, Diallo Dramé, Mfina Matsiona, à l’instar de Clovis Passi.

Homme d’affaires congolais, Clovis Passi est passé par l’école de Mbounda. Tamba Tamba, Elenga Ngaporo et Christophe Moukouéké sont ses condisciples. Mbounda, école prestigieuse, a produit de nombreux cadres de notre pays. Clovis Passi n’enseignera pas. Il doit prendre la relève de son père décédé et assurer la survie de la famille. Il entre ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 13 Septembre 2018 - 20:55

Depuis quelques années, le Congo est sur la sellette de la communauté internationale. Les principaux griefs : élections trafiquées, embastillement des opposants, mauvaise gouvernance. Sur ce dernier point, il n’y a pas de contestation possible puisque le président de la République, au sortir de la guerre, flairant les dérives d’une mauvaise gouvernance, exhortait la presse à critiquer les ministres. La presse se saisissant de cette aubaine n’a pas fait de quartier, le président lui-même n’échappa pas à l’acrimonie et à la critique assassine de la presse congolaise. Depuis, de nouveaux contempteurs ont pris le relais. Au premier plan des inquisiteurs, les médias ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 6 Septembre 2018 - 20:56

Bourlingueur. Il s’appelait en réalité Aimé Modeste Bayounguissa. Bourlingueur  avait 57 ans. Il a quitté ce monde, le vendredi 31 août 2018, suite à un accident de la circulation. Pas seulement, puisqu’il a été aussi victime de la négligence du corps médical qui ne l’a pas pris en charge avec la diligence qu’imposait son état de santé sous de fallacieux prétextes. À quoi sert encore le serment d’Hippocrate dans ce pays où la misère morale est abyssale? La veille de cet accident, Bourlingueur avait assisté au mariage de sa nièce, Marina. Alors, quel effroi pour tous ceux qui avaient fait la fête avec lui !

Né le 21 octobre 1961 à Brazzaville, où il a grandi ... Lire la suite