Brin d’histoire


Brin d’histoire
Jeudi 17 Août 2017 - 16:58

1972 est une année qui fait basculer le Congo dans une autre dimension, celle du coup d’Etat et du complot permanent. Emboîtant le pas à Jacques Eboma dans la stigmatisation de la violence comme mode de règlement des conflits, Mwan’Odile,  Joséphine Bijou et  « Les Orphelins », groupe vocal, en vogue à cette époque, chantent « Au secours »,  pour sauver le pays et son président Marien Ngouabi. Prémonitoire !  

En cette année 1972, pendant que Diawara et son monde tentent de renverser Marien Ngouabi, les Diables Rouges, l’équipe nationale du Congo, participent à la 8ème Coupe d’Afrique des Nations. Les transistors, c’est ainsi que l’on désignait le ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 10 Août 2017 - 12:56

De l’indépendance à la victoire des Diables Rouges à Yaoundé. Cette délimitation temporelle s’explique par le fait qu’au cours de cette période faste de la chanson congolaise, la créativité musicale est poussée à l’extrême par les artistes musiciens, déterminés à soutenir l’évolution politique du pays. Quelques titres majeurs de la chanson, subjectivement choisis, jalonnent l’itinéraire du Congo : «  28 novembre 1958 Indépendance nationale », « Tokumisa Congo », « Kota na Urfc », « Para commando » et « Diables Rouges ». Dans quelques jours, le Congo célèbre le 57ème anniversaire de son accession à l’indépendance. Tout commence le 28 ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 3 Août 2017 - 13:07

En 1959 et 1960, le Congo vit sa première législature. C’est l’occasion de revenir sur  les récents scrutins. Le 30 juillet dernier, a eu lieu le second tour des élections législatives. Le Congo disposera, dans quelques jours, de la première Assemblée nationale de la Nouvelle République. Certains « poids lourds » qui ne pèsent que leur propre poids ont été défénestrés. Je m’en doutais. Cette absence est  l’expression viscérale du refus du peuple de continuer à subir les professionnels de la politique, même si certains dinosaures ont réussi, une fois de plus,  à passer à travers les mailles encore larges de la démocratie congolaise qui a du mal à passer ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 27 Juillet 2017 - 18:26

Au début des années 60, les jeunes de cette génération du foot-pelote atteignent 18, 20, ou encore, 22 ans. Elle contribuera, par ses exploits, à faire du Congo une place forte du football africain. Signalons avant de basculer sur cette génération en 1960, qu’il faut garder en mémoire certains jeunes du foot-pelote, qui peuplaient cet univers, définitivement oubliés. Mulélé, dans l’ouvrage, déjà évoqué, en cite quelques-uns : Alphonse Mbani alias « Jean Maîtra, célèbre par ses exploits romanesques et galants, Ngamaya Benjamin « Super Loussala dit «Lalous », frère aîné de Loubaki « Ferrat », Samba « Sabo », Zobi Basile « La flèche », Ndoura ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 20 Juillet 2017 - 15:17

Le football, sport apporté par le colon blanc, est entré de longue date dans les mœurs au Congo. Un football d’élite existe depuis des années à Brazzaville. À côté, on trouve, ce que l’on désigne, au cours des années 50 et 60, le foot-pelote, football de rues et des terrains vagues, et dont le nom trouve, semble-il, son origine dans la similitude de la balle utilisée dans sa pratique avec la pelote, boule constituée d’un long fil (de textile) enroulé sur lui-même. Le foot-pelote est le vivier de nombreux talents des Premiers Jeux africains de Brazzaville dont on fête cette année le 52ème anniversaire.

Le foot-pelote est la distraction essentielle des jeunes de ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 13 Juillet 2017 - 10:45

Sékou Touré est l’homme du « Non » au général de Gaulle, lors du référendum de septembre 1958, ayant abouti à la mise en place de la Vème République française. La Guinée-Conakry, son pays, accède presqu’aussitôt à l’indépendance. Ce coup d’éclat et cet acte de courage valent au président guinéen un prestige extraordinaire dans l’opinion publique africaine. C’est, précédé de cette aura, que Sékou Touré séjourne au Congo, du 3 au 5 juin 1960. C’est un accueil délirant qui est lui est réservé. Le lendemain, à l’hôtel de ville de Brazzaville, à l’occasion d’une parade militaire en l’honneur de son homologue, le président Youlou, dans son ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 6 Juillet 2017 - 15:30

Le football, au Congo, au début des années 60, est au cœur de toutes les conversations. Une véritable passion. Il est au centre de joutes oratoires enflammées entre les supporters des différentes équipes, singulièrement, à Brazzaville. le championnat s’y déroule en deux temps et sur deux terrains, l’aller au stade Eboué et le retour au stade Marchand, comme en 1962-1963, lors du sacre du Club athlétique Renaissance aiglons (Cara), devant Etoile du Congo (2), As Bantous (3), Diables Noirs (4), Stade congolais (5), des années après, Henri Ossebi dit Gondet fera un passage dans cette équipe où, un moment, Bimoni trôna dans les buts ; Racing Club Mobebissi (6), Lorraine ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 29 Juin 2017 - 12:03

L’histoire en marche plonge souvent dans l’oubli des hommes et des faits qui font sa substance. Ce sont ces laissés-pour-compte de l’histoire, et ces nombreux méconnus enfouis dans ses décombres, sans compter les sans-grades. Brin d’Histoire, dans un nouveau concept éditorial, va tenter de les en sortir. La première livraison de cette nouvelle série débute avec les équipes dans la chanson congolaise. Le stade Eboué, situé à Poto-Poto,  est l’antre du football à  Brazzaville. Il partage ce statut avec le stade Marchand à Bacongo. C’est la période 1960-1965 qui nous intéresse ici, c’est-à-dire, de l’indépendance aux Jeux africains.

Le stade Eboué est ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 22 Juin 2017 - 21:21

La liesse des Jeux du cinquantenaire passée, le 22 septembre 2015, le président de la République, Denis Sassou N'Guesso annonce la convocation du scrutin référendaire qui aura lieu, dit-il, dans un proche avenir, pour l’adoption «du projet de Constitution qui sera élaboré par une commission mise en place à cet effet». C’est dans le tumulte de l’annonce du scrutin référendaire qu’Euloge Landry Kolélas devient, le 25 septembre 2015, président du MCDDI, en remplacement de Guy Brice Parfait Kolélas, passé à l’opposition, après son éjection du gouvernement. En réaction à l’annonce du scrutin référendaire, l’opposition organise, au boulevard général Alfred ... Lire la suite


Brin d’histoire
Jeudi 8 Juin 2017 - 14:01

1965, changement de paradigme, avec les assassinats comme mode de gestion des antagonismes politiques. 2015, changement systémique, avec le changement de constitution. L’entre-deux est marqué de différentes turbulences et conflagrations, parfois funestes. 2015, année du travail, déclare Denis Sassou N'Guesso, en ce début de l’année 2015, qui, dans la continuité de 2016, sera sans doute dominée par le débat sur le changement ou non de la Constitution du 20 janvier 2002 qui a mis à nu l’inculture de la classe politique incapable de se hisser au niveau aérien, un débat important ; le référendum constitutionnel et les turbulences politiques y afférentes ; la 10e édition ... Lire la suite