Le fait du jour


Le fait du jour
Lundi 20 Mai 2019 - 10:00

Amies de longue date, la République du Congo et la Fédération de Russie ont connu un gros passage à vide dans leurs relations bilatérales, au moment de la vague de démocratisation de la fin des années 1980. Le vent venu d’Europe de l’est, par le biais de la pérestroïka, avait rendu caduc un certain nombre de certitudes, plongeant plusieurs nations du camp soviétique dans une instabilité aux conséquences multiples.

Pour la place qui était la sienne sous l’ex-Union des républiques socialistes soviétiques, la Russie a elle-même mis longtemps avant d’y voir un peu plus clair ces temps-ci. Avec le Congo dont la relation a été fructueuse des décennies durant avant de ... Lire la suite


Le fait du jour

GRK

Samedi 11 Mai 2019 - 15:00

Son parcours professionnel ? Emaillé de soubresauts multiples et cela est assez vieux pour y revenir, même si, tout bien considéré, notre passé peut toujours nous poursuivre. Son parcours politique ? Tout aussi jalonné de nombreuses péripéties, les plus concluantes étant un peu rares: il s’appelle GRK.

Mettons que nous parlons de Guy Romain Kinfoussia, le président de l’Union pour la démocratie et la république, parti dont les initiales, pour être complètes, doivent être allongées du nom d’une machine qui éclaire la route, la lampe. Disons l’UDR-Mwinda.

Dans un imprimé qu’il vient de mettre à la disposition du grand public sous la signature justement GRK, et ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 4 Mai 2019 - 18:00

Sur le banc des géniteurs de la fratrie des Bantous de la capitale, Edo Nganga, en fait Edouard Nganga, Edo étant le diminutif de son prénom, est resté seul. Et il se porte bien comme le montrent son verbe toujours bien roulé, une voix qui porte encore même au chant, et son sourire tout à fait jovial. On observe derrière ses vues claires, de petits yeux pétillants de discernement.  

C’est qu’à 86 ans, l’ami de Nino Malapet, Jean-Serge Essous et Célestin Nkouka dit « Célio », qui vit le jour à Léopoldville (actuelle Kinshasa), le 27 octobre 1933, garde toujours vivace le souvenir de la création par lui et les siens du mythique orchestre un certain 15 août 1959. ... Lire la suite


Le fait du jour
Lundi 29 Avril 2019 - 10:00

Algérie, Soudan, on y perd son latin. À tout le moins presque. Alors, en effet, que pour l’essentiel, dans les deux pays, les manifestants ont obtenu ce qu’ils voulaient quand on considère le départ forcé des présidents Abdelaziz Bouteflika et Hassan Omar El Béchir, aucune accalmie ne semble de mise sur le front populaire. À Alger et Khartoum, épicentres des revendications de ceux qui ont pris la rue, les foules continuent de s’agglutiner et de raller. Elles en veulent encore et toujours plus.

Dans l’un comme dans l’autre pays, il est une similitude qui ajoute à la complexité d’aborder les questions de fond que porte la succession des événements. Au-delà des ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 20 Avril 2019 - 17:48

Parce qu’il risque de s’enliser encore davantage, le conflit civil libyen, vieux de huit ans, donne à redire sur la conduite de ses plus illustres héritiers, belligérants malgré eux, que sont le Maréchal Khalifa Haftar et le chef du gouvernement d’union nationale, Fayez al-Sarraj.

Nuançons le propos : jusqu’au 4 avril (début de l’offensive des troupes du maréchal Haftar sur Tripoli), dans cette espèce de compromis des guerriers que s’étaient imposés les deux hommes depuis l’arrêt des conquêtes territoriales par leurs troupes, on s’accommodait de les nommer chacun selon une convenance diplomatique que les médias ont sans doute contribué à mythifier.

Pour ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 13 Avril 2019 - 19:03

On peut se demander comment les nouvelles autorités de RDC (République démocratique du Congo), en l’absence d’un gouvernement qu’elles contrôleraient pour appliquer leur programme, font-elles au quotidien pour gérer les affaires de leur pays. On peut aussi se demander comment les autorités sortantes, en position de force au parlement, qui attendent d’être installées dans leurs prérogatives, font-elles, à leur tour, pour espérer le dénouement de la situation. Les unes et les autres font sans doute preuve de beaucoup de patience, et donc de grandeur d’esprit. Mais jusqu’à quand ?

Tant qu’ils seront animés par la volonté de bâtir leur pays, les dirigeants de RDC ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 6 Avril 2019 - 17:51

Jean-Claude Gakosso venait de prendre la tête de la diplomatie congolaise cinq mois en arrière, le 10 août 2015. Le 18 janvier de la nouvelle année, une mission de travail le conduit à Kinshasa, tout en face de Brazzaville, où il est reçu d’abord par son homologue, Raymond Tshibanda, ensuite avec lui par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, pour un huis clos d’une bonne quarantaine de minutes en sa résidence privée des hauteurs du quartier de la Gombé.

La presse n’ayant pas été invitée à couvrir l’audience, se contentait de relayer, au bénéfice de celle-ci, les propos des deux ministres des Affaires étrangères livrés lors d’un déjeuner de travail le lendemain. ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 30 Mars 2019 - 17:40

Les peuples sont ce qu’ils sont : accompagnateurs et supporters, demandeurs et imprévisibles. Ils le démontrent à travers les âges, ne se font pas prier de le répéter outre mesure puisqu’ils ne sont pas tenus de rendre des comptes. Ils font preuve d’un don d’ubiquité inégalable parce qu’ils sont capables de se fâcher et aussi de revenir au bon sentiment, parfois de regretter pourquoi ils ont poussé la contestation trop loin, pourquoi ils ont tranché trop vite, et pourquoi ne répondent-ils pas des conséquences de leurs actes toujours.

Au Congo, les 13-14-15 août 1963, parce qu’elle se disait abusée par le régime d’alors, la population de Brazzaville prit fait ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 23 Mars 2019 - 17:16

Il a fait toutes les classes des arènes politique et administrative congolaises doit-on dire. Peut-être reste-il toujours égal à lui-même : capable de dire non, quand cela ne va pas, et tout naturellement aussi de dire oui, s’il trouve son compte dans l’idée qu’il veut partager, qui lui tient à cœur. On peut aussi dire qu’il fait preuve d’un franc-parler parfois déroutant. Devinez que nous parlons de Me Martin Mbéri.

Ancien de la JMNR (Jeunesse du Mouvement national de la révolution), ancien du PCT (Parti congolais du travail), ancien de l’Upads (Union panafricaine pour la démocratie sociale), ancien député, ancien avocat, plusieurs fois ministre, militant de ... Lire la suite


Le fait du jour
Samedi 16 Mars 2019 - 21:42

Il y a vingt-huit ans, jour pour jour, exprimant leur désir de « redéfinir les valeurs fondamentales de la nation et créer les conditions d’un consensus national en vue de l’instauration d’un Etat de droit et d’une démocratie pluraliste » *, les Congolais, parmi les plus « nantis » intellectuellement, parmi les plus « battants » politiquement, et les plus mobilisés au sein de la société civile, se réunissaient pendant un peu plus de trois mois à l’occasion d’une Conférence nationale souveraine.

Si l’intention fut noble, la passion et la rancœur furent tout aussi inapaisables comme en témoigna la nature des échanges entre les parties en présence : ... Lire la suite