International


International
Jeudi 9 Janvier 2020 - 18:01

Le risque d'une internationalisation du conflit en Libye suscite un chassé-croisé diplomatique inédit depuis le début en avril de l'offensive du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est de la Libye, sur Tripoli, siège du Gouvernement d'union nationale (GNA).

Le ballet diplomatique s'est accéléré après l'annonce par la Turquie d'envoi de troupes en soutien au GNA, reconnu par l'ONU, suscitant des craintes d'une "nouvelle Syrie". Mercredi, Ankara et Moscou, qui s'étaient déjà imposés comme des acteurs clé dans la guerre en Syrie, ont appelé à un cessez-le-feu en Libye le 12 janvier à 00H00.

Comme en Syrie, ils ont des intérêts divergents dans le dossier. Ankara affirme que 2.500 mercenaires russes combattent aux côtés de Haftar, ce que dément Moscou. L'homme fort de l'Est est également soutenu par les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite et l'Egypte, des ... Lire la suite


International
Jeudi 9 Janvier 2020 - 15:00

Le chef de l’Etat Algérien, Abdelmadjid Tebboune, a désigné, le 8 janvier, un « comité d’experts » chargé d’élaborer une nouvelle Constitution.

La commission qui compte près de vingt membres est composée presque entièrement de juristes. Elle devra remettre des propositions au président Abdelmadjid Tebboune.

À cet effet, le professeur universitaire et membre de la Commission du droit international à l’Organisation des Nations unies (ONU), Amed Laraba a été nommé pour présider ladite « commission d’experts » chargée de formuler des propositions pour une « révision constitutionnelle profonde».

La mise en place de cette Commission est l’une des promesses faites par le nouveau président dès l’annonce de son élection. Il veut réformer la Constitution et proposer un référendum pour faire valider le texte. Selon un communiqué publié par l’agence ... Lire la suite


International
Jeudi 9 Janvier 2020 - 13:31

Les islamistes somaliens ont lancé un appel à de nouvelles actions terroristes visant les intérêts kenyans et américains, ainsi que des touristes, a-t-on appris.

Dans un communiqué, rendu public le 8 janvier, les shebab, groupe lié à Al-Qaïda, soulignent que l’attaque qu’ils avaient menée contre le camp Simba, près de Lamu (est du Kenya), qui a tué trois Américains et détruit plusieurs avions, constituait un « avertissement ».

La source demande aux djihadistes « de faire des intérêts des Etats-Unis leur première cible ». « Retirez toutes vos forces de nos terres musulmanes pendant que vous pouvez encore le faire. Sinon, préparez-vous au pire et préparez-vous à des moments périlleux, parce que le Kenya ne sera jamais en sécurité et les Kényans ne dormiront jamais en paix la nuit », affirme-t-elle. « Les touristes et les voyageurs qui visitent le ... Lire la suite


International
Jeudi 9 Janvier 2020 - 13:35

Le programme de l’événement qui se tiendra du 4 au 6 juin prévoit des conférences, des expositions, des projections, un grand concert gratuit et une rencontre sportive de haut niveau dans la grande métropole du sud-ouest du pays.

Les organisateurs des assises veulent associer localement mondes culturel, universitaire, économique, sportif et société civile à ce sommet auquel prendra part une cinquantaine de chefs d’Etat ou de gouvernement africains, à l’invitation du président français, Emmanuel Macron.

A la rencontre, qui va se tenir sur le thème de la ville et des territoires durables, une cinquantaine de rendez-vous est prévue de janvier à juin, dont notamment les « Journées nationales des diasporas africaines ». Quant aux grandes lignes du programme de festivités entourant cet événement où 25.000 visiteurs sont attendus, elles ont déjà été ... Lire la suite


International
Jeudi 9 Janvier 2020 - 13:42

L'Ethiopie se construit actuellement le plus grand barrage hydroélectrique d'Afrique, le Grand barrage de la Renaissance.

Le Grand barrage de la Renaissance va produire 6000 mégawatts d'ici fin 2022, dans un pays où la moitié de la population n'a pas l'électricité. Fierté du pays, lceGrand barrage a été financé par les Ethiopiens eux-mêmes. Mais une inquiétude se répand en Egypte et au Soudan, situés en aval du Nil. L'Egypte craint que le barrage ne provoque une pénurie d'eau en réduisant le débit du Nil, qui fournit 97 % de ses besoins en eau. Depuis 2011, aucun accord n'a été trouvé entre les trois pays, en dépit de rencontres officielles régulières. Une nouvelle réunion tripartite se tient à Addis-Abeba les 9 et 10 janvier prochain.


International
Mercredi 8 Janvier 2020 - 17:09

L’Union européenne a promis, le 8 janvier, au chef du gouvernement libyen, Fayez al-Sarraj, qu’elle va chercher des voies et moyens nécessaires pour trouver une solution pacifique en Libye, le chef de la diplomatie allemande s’inquiétant que ce pays en proie au chaos puisse devenir « une seconde Syrie ».

« L’Union européenne(UE) soutient pleinement le processus de Berlin et toutes les initiatives des Nations unies visant à trouver une solution politique globale à la crise en Libye », affirme un communiqué du Conseil européen (représentant les Etats membres) publié à l’issue de plusieurs réunions avec Fayez al-Sarraj.

Une conférence internationale est prévue en janvier à Berlin afin de trouver une solution pour retourner au processus politique sous l’égide des Nations unies.

Fayez al-Sarraj, dont le Gouvernement d’union nationale (GNA) est ... Lire la suite


International
Mercredi 8 Janvier 2020 - 15:30

Pour la première fois depuis la réélection d’Ali Bongo Ondimba en 2016, un ministre français effectuera une visite officielle à Libreville, les 8 et 9 janvier.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, devrait être porteur d’un message d’Emmanuel Macron au président gabonais. Au cours de son séjour, le ministre français posera la première pierre de la nouvelle ambassade de France qui sera mieux adaptée aux réalités du XXIe siècle. Il s’agit d’un nouveau bâtiment qui réunira prochainement l’ambassade et le Consulat général de France à Libreville.

La visite du secrétaire d’État français intervient trois semaines après la fin du dialogue politique intensifié entre le Gabon et l'Union européenne. Juste après la libération d'office du cyberactiviste Landry Amiang ... Lire la suite


International
Mercredi 8 Janvier 2020 - 11:21

Dans un communiqué conjoint rendu public le 7 décembre, à l’issue d’une réunion à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et du Royaume-Uni, se sont ouvertement opposés à l’intervention turc en Libye.

L’UE a souligné qu’elle était « fermement convaincue qu’il n’y a pas de solution militaire à la crise libyenne », et appelé à une « cessation immédiate des hostilités ». Les Européens craignent que l’intervention militaire d’Ankara en soutien au Gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par l’ONU ne vienne envenimer la situation.

Expliquant aux journalistes la position des 27, qui condamne l’ingérence de la Turquie, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a indiqué que « cela fait référence à la décision turque d’intervenir avec des troupes en Libye ». ... Lire la suite


International
Mercredi 8 Janvier 2020 - 12:16

Dans l’idée d’encourager les Etats à intégrer la technologie dans leurs politiques de développement, il s'ouvre ce 8  janvier à Genève, en Suisse, le sommet mondial des jeunes sur la cybersécurité.

 Intitulée « Futurecasters », cette rencontre qui prendra fin le 10 janvier connaîtra la participation active d’environ sept cents jeunes étudiants issus de vingt-cinq pays du monde. Au cours de ce sommet de haut niveau, les participants échangeront sur plusieurs thèmes, entre autres, la technologie au service du développement, l'environnement, les atouts de la cybersécurité, les compétences numériques, l'intelligence artificielle et la protection en ligne des enfants.

Selon l’ONU, la réunion vise également à encourager les jeunes à faire entendre leur voix dans toutes les discussions et débats qui concernent le développement, en incluant les ... Lire la suite


International
Vendredi 10 Janvier 2020 - 14:02

L'opération Barkhane serait sous la menace d’une réduction éventuelle de la présence militaire américaine en Afrique de l’Ouest.

Lors du sommet de l’Otan, le président français Emmanuel Macron avait souligné l’importance de l’apport américain aux forces françaises engagées dans l’opération Barkhane au Sahel. La France mène une guerre contre les groupes jihadistes dans la bande sahélo-sahararienne pour un coût annuel de 45 millions de dollars. A en croire le New York Times, le patron du Pentagone, Mark Esper, est en train de revoir le dispositif militaire américain dans le monde, en conformité avec la nouvelle Stratégie de défense nationale des États-Unis, publiée en janvier 2018. Ce rapport place la lutte contre le terrorisme au second plan des priorités du Pentagone. Deux commandements régionaux sont concernés, à savoir l’US Africom en Afrique ... Lire la suite

Pages