Économie


Économie
Jeudi 12 Décembre 2013 - 10:35

Cette invite a été lancée le 11 décembre par Gaspard Massoukou, directeur départemental de la Concurrence et de la Répression des fraudes commerciales de Pointe-Noire, dans le cadre des rencontres organisées depuis le début du mois afin de faire respecter les mesures gouvernementales en matière de lutte contre la vie chère en général, et en particulier, sur les produits interdits et de grande consommation

Ces réunions, qui se poursuivront jusqu’au 20 décembre, rassemblent les opérateurs économiques et structures commerciales comme les transitaires, les déclarants en douane, les courtiers, les représentations commerciales, les transporteurs maritimes, les importateurs et grossistes de jouets et d'habillements infantiles, les importateurs grossistes de produits congelés, les producteurs, importateurs grossistes de matériaux de construction, les gestionnaires de ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 19:12

Elle vient de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (Agra) qui a lancé un projet quinquennal visant à augmenter les revenus des petits exploitants agricoles grâce à la création d’un environnement politique favorable dans le continent.

À cet effet, l’Agra compte renforcer les gouvernements à encourager l’investissement privé dans les entreprises agroalimentaires locales. Une initiative baptisée MIRA (Micro reforms for african agribusiness ou réformes microéconomiques pour le secteur agroalimentaire africain) permettra de procéder à des réformes bien ciblées des politiques et réglementations agricoles. Toutes les entraves au développement de l’investissement privé dans les petites et moyennes entreprises agroalimentaires intervenant dans les chaînes de valeurs agricoles de petites exploitations devront faire l’objet d’un examen minutieux pour ... Lire la suite


Économie
Jeudi 12 Décembre 2013 - 16:09

La Banque africaine de développement (Bad) a fait état d'une ampleur inquiétante du phénomène dans le monde, et a appelé les décideurs africains à s'impliquer dans la lutte contre la pratique responsable de pertes énormes dans le continent africain.

Selon ses estimations, au moins 2600 milliards de dollars sont engloutis par la corruption, soit près de 5% du PIB mondial. Les conséquences sont, entre autres, le détournement des ressources importantes pour le continent africain, sans compter la mauvaise gouvernance et le développement des réseaux criminels. Cette situation devrait pousser obligatoirement à une mobilisation sans précédent de l’Afrique face à ce phénomène qui lui prive des ressources substantielles pour son développement. Au pire des cas, il contribue à la désarticulation de la prestation des services, et érode progressivement les institutions ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 17:21

Les zones économiques spéciales (ZES) et les opportunités d’affaires et d’investissement en République du Congo sont présentées en avant-première, du 9 au 13 décembre, durant le séjour de travail à l’île Maurice du ministre chargé de ce portefeuille, Alain Akouala

L’homme d’Etat congolais a rencontré des décideurs politiques et plusieurs hommes d’affaires mauriciens. Son agenda prévoit aussi une séance de travail avec le Board of Investment (BOI), l’agence pour la promotion des investissements.

La création de ZES contribue à la diversification de l’économie afin de créer plus de richesses et d’emplois. Pour la zone d’Oyo et d’Ollombo, les études de faisabilité sont achevées ; elles sont en cours pour Pointe-Noire. Le cadre légal instituant le régime de ces zones fixant un certain nombre d’incitations pour les entreprises est aussi ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 17:15

Faute de budget de l’État pour l’exercice 2014, le gouvernement est obligé de se rabattre sur cette solution palliative en vue de permettre aux institutions de continuer de fonctionner de façon normale et régulière.

Pourtant essentiellement budgétaire, la session ordinaire de septembre à l’Assemblée nationale et au Sénat aura revêtu un caractère politique au regard de la situation sécuritaire à l’Est du pays. L’enjeu de la guerre dans cette partie du pays qui requerrait le bénéfice de l’urgence avait fait ombrage à l’examen du projet de budget 2014. L’afflux des questions orales, avec ou sans débat, adressées aux ministres concernés par la guerre de l’Est traduisait tout l’intérêt que la République portait sur le sujet. Ouverte dans la foulée des concertations nationales qui avaient relativement mis en veilleuse le fonctionnement des ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 17:00

Le gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo Mwana Nyembo a présidé le mardi 10 décembre dans la salle de réunion de cet institut d’émission la onzième réunion du comité de politique monétaire (CPM). Au cours de cette réunion, les échanges ont été focalisés sur l’analyse de la conjoncture économique  nationale et internationale à fin novembre 2013.

L’occasion faisant le larron, au cours du point de presse tenu à l’issue de la réunion du CPM, le gouverneur de la BCC a  tenu à apporter certains éclaircissements sur la dépréciation du franc congolais à l’approche des fêtes de fin d’année.

Selon lui, malgré ces fluctuations,  le franc congolais demeure stable sur le marché, les Congolais ne doivent donc pas s’inquiéter parce que toutes les dispositions sont prises pour que cette situation soit sous contrôle.  En ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 15:32

Aliment de base pour les ménages congolais, le prix du sac de foufou d'environ 50 kg s'envole. Vendu 15 000 FCFA jusqu’au début des années 2000, le coût actuel oscille entre 35 000 et 50 000 FCFA, selon les périodes et les zones de vente. De l’avis des acteurs impliqués dans la filière, plusieurs facteurs expliquent cette instabilité

Un processus onéreux

Le prix du sac de foufou dépend de nombreux facteurs. Tout commence par l’acquisition d’un espace de terre pour réaliser un champ agricole. Ici, 15 000 à 25 000 FCFA doivent être versés au propriétaire foncier. S’ajoutent à cette acquisition, la location d’engins et la prime des ouvriers pour le labour (50 000 FCFA), le bouturage (30 000 FCFA), le désherbage, la récolte, le rouissage, le séchage et autres opérations nécessaires, toutes coûteuses.

D’après plusieurs cultivateurs consultés, la ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 15:01

En vue de contribuer à la lutte contre le trafic d’espèces protégées, notamment les éléphants, devenu le quatrième trafic illégal au monde, l’Union européenne (UE) compte élaborer une communication sur le commerce illégal des produits de la faune sur une base consultative

« À partir de janvier, une consultation large de l’ensemble des partenaires sera lancée sur la manière d’aborder ce commerce illégal. En avril, une conférence de prise en compte des résultats de cette consultation ainsi que des recommandations aura lieu en vue de l’adoption de notre stratégie de lutte contre ce trafic », a annoncé l’ambassadeur de l’UE au Congo, Marcel Van Opstal, lors de la conférence de presse sur le braconnage qu’il a animée le 11 décembre à Brazzaville.

En effet, malgré l’engagement de l’État congolais pour la conservation et la lutte contre le ... Lire la suite


Économie
Mercredi 11 Décembre 2013 - 14:30

Le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA), auquel le Congo a adhéré le 10 décembre à Brazzaville, a pour but de mutualiser les efforts au sein des États d’Afrique centrale et d'y promouvoir la croissance agricole

Le PDDAA est un cadre de dialogue, d’harmonisation des stratégies, d’alignement et de mutualisation des efforts de développement, visant à promouvoir de façon soutenue la croissance du secteur agricole dans les pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique Centrale (Cééac).

Il a pour but d’améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des initiatives du gouvernement et l’allocation de l’aide extérieure à ces secteurs, et de mettre en place un cadre performant par lequel l’aide peut être augmentée pour répondre aux besoins d’investissement à court, moyen et long terme.

Ce ... Lire la suite


Économie
Mardi 10 Décembre 2013 - 16:32

À l’occasion de la première journée d’assainissement organisée récemment à Pokola, dans le département de la Sangha, plus d’un hectare et demi a été aménagé en un champ agricole, sur une initiative de Julie Rogette Nkengué, maire de cette localité

Derrière la politique d’assainissement de sa ville, Julie Rogette Nkengué a compris que certains espaces pouvaient servir à la production. « Ce terrain existe depuis longtemps. Personne ne savait quoi en faire. Jusque-là il a servi de repaire aux chiens et aux marginaux avec ce que cela a pu engendrer comme actes de banditisme en pleine ville. Nous avons réfléchi et l’avons transformé en terrain cultivable au grand bonheur de la population qui nous a soutenus dans cette aventure », a-t-elle expliqué.

En effet, Pokola, comme d'autres localités de la Sangha, manque d’espaces pour une agriculture ... Lire la suite

Pages