International


International
Jeudi 10 Août 2017 - 15:01

Les ex-combattants Anti-Balaka et Séléka sont mécontents depuis lundi de la FAO. Ils exigent de cette institution des kits dans le cadre de réduction des violences communautaires dont la FAO est chargée de la mise en œuvre.

Ils étaient 766 ex-combattants, hommes et femmes à suivre, durant trois mois, une formation dans les filières mécanique, agriculture et élevage. Ceci dans le cadre du projet de réduction des violences communautaires financé par la Minusca en collaboration avec la section DDRR, pour la mise en œuvre de son programme pré-DDR.

Ce projet se propose d’offrir des alternatives au recours à la violence aux éléments des groupes armés qui acceptent de déposer volontairement les armes et de participer à des activités d’intérêt communautaire ou génératrices de revenu. « Nous avions été identifiés par la Minusca qui a bien accepté de soutenir ... Lire la suite


International
Jeudi 10 Août 2017 - 14:30

Le Conseil de sécurité entend mettre un terme « par tous les moyens » aux conflits, en s’attaquant aux causes profondes « d'une manière inclusive et durable ».

Le risque de famine qui menace plus de 20 millions de personnes au Yémen, en Somalie, au Soudan du sud, et dans le nord-est du Nigéria préoccupe le conseil de sécurité. « Les conflits en cours et la violence ont des conséquences désastreuses sur le plan humanitaire et empêchent le bon acheminement de l'aide humanitaire à court, moyen et long terme », ont alerté ses 15 membres, soulignant la corrélation existant entre les pénuries alimentaires et la vulnérabilité des femmes, des enfants et des personnes handicapées.

Cette instance appelle toutes les parties aux conflits armés – et ceux qui les influencent – au respect du droit international humanitaire et à leur obligation de protéger les ... Lire la suite


International
Jeudi 10 Août 2017 - 13:00

À l'appel du mouvement "On a tout compris Waati Sera", des centaines de personnes ont manifesté en fin de semaine dernière et devant l’ambassade de France à Bamako au Mali, pour demander une meilleure implication dans la crise sécuritaire dans le pays. 

Sur leurs pancartes, on pouvait lire : "Oui à l’intégrité territoriale du Mali", "Non à la division du Mali", "Non au silence coupable de la France" et "Minusma et Barkhane on en a marre !". Le défilé a rassemblé des Maliens de tous bords et de toutes sensibilités. 
Pour le porte-parole de "On a tout compris Waati Sera" Dama Ben Diarra, "La force française Barkhane et la Minusma observent de façon passive les exactions contre les populations civiles qu’elles disent sécuriser".
Il demande à la France d’ "arrêter de favoriser/protéger un groupe armé au détriment des autres, d’arrêter de désarmer certains ... Lire la suite


International
Mercredi 9 Août 2017 - 19:02

StarSat, la filiale sud-africaine de l’opérateur de télévision StarTimes a obtenu les droits de diffusion en Afrique subsaharienne de la saison 2017-2018 de la Bundesliga.

L’information a été donnée le 5 août par les dirigeants de StarSat lors d’une cérémonie organisée au siège de la filiale d’Adidas à Johannesburg. Les invités ont pu suivre en direct le match de la DFL-Supercup, opposant le Bayern Munich au Borussia Dortmund.

Après avoir obtenu les droits de diffusion des compétitions de la Fédération internationale de basketball association sur la période 2017-2021, StarTimes continue d’intensifier sa présence sur un marché très concurrentiel de la diffusion des événements sportifs en Afrique subsaharienne.

D’une manière plus générale, l’opérateur de télévision a considérablement renforcé sa présence sur le marché africain lors des 6 ... Lire la suite


International
Mercredi 9 Août 2017 - 17:30

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a lancé depuis environ un mois une campagne en vue de mobiliser les Burundais à financer, grâce à leurs dons, les élections de 2020.

De sources administratives, l’appel n’a pas été jusqu’ici très suivi dans ce pays, qui traverse une grave crise politique et économique depuis plus de deux ans. À cet effet, Pierre Nkurunziza a voulu susciter un élan national en prêchant par l'exemple, lundi, dans la province de Ngozi dans le nord du pays.

Le geste est symbolique : le président Nkurunziza s'est rendu à un guichet de la banque centrale de sa province natale où il a déposé sur un compte dédié au financement des élections de 2020 des liasses de billets neufs, près de deux mille cinq cents euros. Il a ensuite expliqué à la presse la signification de son geste : « C’est un geste patriotique. Nous avons voulu ... Lire la suite


International
Mercredi 9 Août 2017 - 17:07

De violents combats à Gambo (sud) ont fait au moins trois morts parmi les membres de la Croix-Rouge centrafricaine.

« Le président local, le trésorier et plusieurs volontaires ont été tués. Je ne peux pas vous dire exactement le nombre. Beaucoup de gens de la Croix-Rouge ont été tués. Ça s'est passé au centre de santé, mes gens ont été tués là-bas », a déclaré le président de la Croix-Rouge centrafricaine, Antoine Mbao Bogo.

De sources concordantes, les combats auraient eu lieu il y a quelques jours, dans la ville située à environ 75 km de Bangassou (470 km à l'est de Bangui). Ces combats auraient opposé, selon les mêmes sources, des milices dites d'auto-défense à des membres du groupe armé Unité du peuple centrafricain (UPC), faction de l'ex-rébellion Séléka.


International
Mercredi 9 Août 2017 - 17:00

Trois véhicules dans un convoi de huit camions contenant des vivres ont été pillés par des hommes armés à Batangafo vers le nord du pays. L’information est rendue publique par la coordination des affaires humanitaires dans l’aperçu humanitaire du 7 aout dernier.

Des organisations humanitaires continuent à être la cible des groupes armés en Centrafrique. Le 5 août, un convoi de huit camions a été intercepté par des hommes armés au quartier Lakouanga à Batangafo et trois ont été pillés. Selon l’évaluation faite par des humanitaires, ce pillage représente 2.554 tonnes de vivres emportés (1. 235 tonnes de céréales et 1. 219 litres d’huile).

La situation sécuritaire est relativement calme à Batangafo après les affrontements entre les groupes armés du 29 juillet au 2 août. « Le bilan fait état de 221 abris incendiés sur les sites, 24 décès dont 14 ... Lire la suite


International
Mercredi 9 Août 2017 - 16:46

Un an après que le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé son déploiement, le premier contingent d'une force régionale de protection est finalement arrivé au Soudan du Sud. Au total, 4.000 hommes sont attendus.

Quelque 150 soldats rwandais ont gagné Juba le weekend dernier, ainsi qu'une équipe de militaires népalais et une compagnie du génie du Bangladesh qui vont apporter un soutien technique aux soldats de Kigali. La décision avait été prise deux mois après de violents combats dans la capitale, Juba, qui avaient fait des centaines de morts et provoqué l'effondrement de l'accord de paix conclu entre le gouvernement du président Salva Kiir et la rébellion dirigée par son rival, l'ex vice-président, Riek Machar. Mais des problèmes administratifs et autres ont retardé l'arrivée des soldats.

« Cela va permettre l'augmentation des patrouilles le long des routes ... Lire la suite


International
Mercredi 9 Août 2017 - 16:30

Depuis juillet, au moins 45 personnes ont été tuées dans des violences entre groupes armés en Centrafrique et près de 7.000 se sont réfugiées au Cameroun.

Un décompte de l'agence humanitaire des Nations unies (Ocha) fait état de « 24 décès » à Batangafo (nord-ouest) et « une dizaine » dans un village à sept kilomètres d'Alindao (sud) après des affrontements entre groupes armés survenus fin juillet et début août. De sources concordantes, d'autres combats à Ngaoundaye, à la frontière avec le Cameroun et le Tchad, ont par ailleurs fait au moins une dizaine de morts et forcé près de 7.000 personnes à fuir.

« Nous avons recensé 6.885 personnes (venues de Centrafrique) à Mbaiboum (au Cameroun) arrivées depuis la semaine du 10 juillet. Parmi elles, beaucoup sont en mauvaise santé et beaucoup d'enfants malnutris », a déclaré Alexandre Sarr, chef de ... Lire la suite


International
Mercredi 9 Août 2017 - 16:30

Le Premier ministre togolais, Selom Komi Klassou, a appelé mardi à Lomé les pays africains à « faire effectivement du commerce un levier incontournable pour accroître sensiblement les richesses de nos nations ».

Le Premier ministre togolais a fait ces remarques dans son allocution à l'ouverture du 16e Forum sur la loi américaine de la croissance et les opportunités économiques en Afrique (AGOA) mardi à Lomé. La rencontre doit réunir 1.000 participants venus de 38 pays d'Afrique et des Etats-Unis.

« Les assises de Lomé doivent servir de catalyseurs pour réaliser nos rêves communs et faire effectivement du commerce un levier incontournable pour accroître sensiblement les richesses de nos nations et améliorer les conditions de vie de nos peuples », a déclaré M. Klassou.

A Lomé, les sessions des secteurs privés et de la société civile discutent à huis clos de la ... Lire la suite

Pages