International


International
Jeudi 2 Mai 2019 - 20:45

Un accord portant structuration de la dette extérieure du Congo envers la Chine a été conclu par les deux parties, le 29 avril, a annoncé le gouvernement congolais à l’issue du Conseil des ministres qui s’est réuni, le 2 mai, sous l’autorité du président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

« Cet accord, déterminant pour notre pays, est la résultante de deux ans de négociations avec les partenaires financiers, techniques et politiques chinois et augure des perspectives intéressantes quant à la suite des négociations avec nos partenaires techniques financiers, notamment le Fonds monétaire international et la Banque mondiale », note le compte-rendu du Conseil des ministres.

 


International
Jeudi 2 Mai 2019 - 18:15

Des dizaines de manifestants proches de l’ancien président béninois ont annoncé, le 1er mai, que la police et l'armée avaient encerclé la maison de leur leader qui avait appelé au boycott des législatives. Les autorités, elles, démentent formellement. Une infirmation qui n’a pas empêché les heurts.

Lundi soir, alors que les résultats des législatives se faisaient attendre, l'ancien président, Boni Yayi, avait appelé le peuple « à se défendre ». En signe de protestation, les leaders de l’opposition avaient appelé au boycott du scrutin, largement suivi dans le pays. Mardi, Boni Yayi et l'ancien chef de l'Etat Nicéphore Soglo avaient donné un ultimatum au président Patrice Talon pour annuler ce vote et appelé le peuple « à se défendre ».

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, a démenti toute intention d'arrêter l'ancien président, ... Lire la suite


International
Jeudi 2 Mai 2019 - 13:43

Les protagonistes se retrouvent du 2 au 3 mai dans la capitale éthiopienne, à l’appel du bloc régional est-africain Igad. Une réunion consacrée à l’avenir de l’accord de paix, actuellement dans l’impasse.

Le pouvoir et les rebelles sont appelés, à l’occasion, à surmonter leur différend en vue de l’application du document signé en décembre dernier. Celui-ci prévoyait une période de transition s’achevant le 12 mai, à l’issue de laquelle un gouvernement d’unité nationale devait être formé. Etant donné que la mise en œuvre du texte a pris beaucoup de retard, la présente rencontre s’avère celle de la dernière chance pour éviter de sombrer longuement dans un profond désaccord.

En attendant les conclusions de la rencontre pour que Riek Machar redevienne vice-président, selon les termes de l’accord, le gouvernement sud-soudanais a d’ores et ... Lire la suite


International
Jeudi 2 Mai 2019 - 14:45

Le Conseil s’est prononcé, le 30 avril, sur la question du Sahara, et « salue les mesures et les initiatives prises par le Maroc, et le rôle joué par les commissions du Conseil national des droits de l’Homme opérant à Dakhla et Laâyoune, ainsi que l’interaction du Maroc avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies ».

Au terme de la réunion, il en résulte une résolution qui renouvelle de six mois le mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso). Par ailleurs, le Conseil de sécurité fait état de sa « profonde inquiétude » vis-à-vis des « souffrances continues » de la population des camps de Tindouf, en Algérie, ainsi que « leur dépendance de l’aide humanitaire extérieure ».

La résolution a ainsi réitéré la demande du Conseil de sécurité ... Lire la suite


International
Jeudi 2 Mai 2019 - 14:04

A la faveur de la visite de la chancelière allemande dans la région, les chefs d’Etat de la zone sahélienne ont souhaité, le 1er mai, que Berlin appelle les pays européens à consentir davantage d’efforts pour ramener la paix à Tripoli et aider les Etats membres de la force conjointe dans la lutte contre les djihadistes.

« Si la question libyenne n’est pas réglée, tous nos efforts dans le cadre du G5 Sahel seront vains », a déclaré, à Ouagadougou, le chef de l’État burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Il a estimé que l’action de l’Allemagne s’avère urgente pour éviter que le chaos libyen ne puisse se poursuivre.

« Nous avons pensé qu’il était important qu’elle use de son leadership aussi bien en Europe que dans plusieurs institutions pour faire un plaidoyer en faveur du G5 Sahel sur l’ensemble de ces questions qui nous préoccupent », a ... Lire la suite


International
Mercredi 1 Mai 2019 - 13:45

Les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite sont inquiets de la poursuite des manifestations dans le pays, secoué depuis décembre par un mouvement de contestation populaire et de ses conséquences sur leurs intérêts, a-t-on appris.

À l’instar de certains Etats de la région, Abu Dhabi a estimé, le 1er mai,« totalement légitime » pour les pays arabes de soutenir « une transition ordonnée et stable » au Soudan pour éviter un « chaos total » dans la région.

« Il est totalement légitime pour des pays arabes de soutenir une transition ordonnée et stable au Soudan », a déclaré sur Twitter Anwar Gargash, ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères. Il a parlé de la nécessité d’une transition qui devra combiner « les aspirations populaires avec la stabilité institutionnelle », avant d’ajouter : « Nous avons fait l’expérience d’un ... Lire la suite


International
Mercredi 1 Mai 2019 - 17:51

Le chef des opérations de maintien de la paix à l’ONU s'exprimait ainsi, lors de la huitième conférence annuelle sur la sécurité internationale qui se tenait à Moscou.

Le fonctionnaire onusien invite l'Occident à poursuivre la coopération avec l’Union africaine pour continuer à apporter des solutions aux défis existants.''Le regard porté sur l’Afrique ne doit pas se limiter à constater les crises qui sévissent sur ce continent, car il connaît aussi un développement économique et possède beaucoup d’énergie'', a-t-il déclaré.

Il a rappelé que"l’Afrique est contaminée par les violences'', et qu'elle fait face à des défis sécuritaires importants, des crises locales et régionales, l’impact des activités transnationales comme le terrorisme, et à des activités criminelles internationales.

Cela nécessite la mobilisation de tous pour aider ce ... Lire la suite


International
Mercredi 1 Mai 2019 - 13:15

La chancelière allemande effectue, du 1er au 3 mai, une visite au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Au menu de ce voyage, la lutte contre la migration clandestine, le développement et surtout les questions sécuritaires alors que la sous-région fait de nouveau face à une amplification des attaques terroristes.

Dans la capitale burkinabè, première étape de sa tournée, Angela Merkel a assisté à un sommet extraordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel (Tchad, Burkina Faso, Niger, Mali et Mauritanie). Elle a eu des entretiens avec le chef de l’Etat burkinabé, Rock Marc Christian Kaboré, président en exercice de la force régionale.

La réunion du G5 Sahel s’est penchée sur la question de la lutte contre le terrorisme et l’opérationnalisation de la force conjointe. Selon le chef de l’Etat burkinabé, les échanges ont porté également sur « la problématique du ... Lire la suite


International
Mardi 30 Avril 2019 - 17:17

Le nom du médecin congolais a été choisi, le 17 avril dernier, par les élèves du cycle supérieur de perfectionnement des administrateurs, du cycle international de perfectionnement et du cycle d'intégration des officiers de l'Ecole nationale d'administration (ENA).

 

 

 

Le nom du prix Nobel de la paix 2018 pour son engagement sans limite contre l’usage des violences sexuelles comme arme de guerre a été retenu à l'issue de trois jours de scrutin.

« En choisissant ce gynécologue, qui lutte au quotidien sur le terrain pour sauver les victimes de la barbarie, les élèves ont voulu saluer le courage, l’engagement, le don de soi et l’altruisme qui caractérisent cet homme », indique l'ENA.

En outre, ajoute la prestigieuse institution française d'enseignement, au-delà de ses qualités extraordinaires, la promotion a voulu faire sienne le combat de Denis ... Lire la suite


International
Mardi 30 Avril 2019 - 15:27

La situation au Mali et l’opération Serval ont poussé à revoir l'orientation donnée par le livre blanc sur la défense et la sécurité du dispositif militaire français en Afrique. Finalement, il a été décidé de conserver une base en Côte d'Ivoire et de réduire les effectifs à Libreville.

Les ''Forces françaises au Gabon '' devinrent les ''Éléments français au Gabon'', avec pour mission : assurer la défense des intérêts et des ressortissants français, appuyer les déploiements opérationnels dans la région et, contribuer à la coopération opérationnelle régionale.

Sur ce dernier point, explique l’état-major des armées, les Éléments français au Gabon ''mènent des actions de coopération opérationnelles et civilo-militaires ciblées'' et '' accompagnent le renforcement des capacités africaines en appuyant la formation de leurs contingents et en ... Lire la suite

Pages