International


International
Mardi 5 Août 2014 - 13:30

Le projet qui concerne le Congo et le Cameroun vise à mettre au point le certificat d'origine électronique en vue d'un meilleur suivi des exportations. La cérémonie de lancement de ce projet s'est déroulée à la chambre de commerce de Ouesso, dans le département de la Sangha. Trois experts représentants les parties impliquées ont pris part à cette activité.

En effet, le certificat d’origine électronique est un document utilisé en vue de prouver qu’une marchandise exportée est entièrement obtenue, produite ou manufacturée dans un pays donné. Les tests réalisés à Ouesso ont porté sur l’exportation du bois congolais via le port de Douala au Cameroun. Avec l’aide d’un exploitant forestier choisi pour les besoins de ce test, les experts des deux guichets uniques du Congo et du Cameroun ont simulé une opération d’exportation. Celle-ci a mis en action ... Lire la suite


International
Lundi 4 Août 2014 - 18:45

Les lignes directrices pour la consolidation des conclusions du projet ont été soumises aux décideurs politiques ainsi qu’aux usagers pour adoption et validation

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de ce projet, un atelier de sensibilisation et de validation, incluant le volet présentation de l’outil d’allocation s’est tenu le 1er août à Brazzaville, sous la conduite du directeur général de l’Institut national de recherche en sciences exactes et naturelles (IRCN), Clobite Bouka Biona.

Organisé par le secrétariat exécutif de la Commission internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS), avec l’appui de la coopération française, cet atelier, qui va durer deux jours, entend contribuer à la mise en place d’un système d’informations hydrologiques exploitables entre autres dans le cadre de la navigation intérieure, des aménagements ... Lire la suite


International
Lundi 4 Août 2014 - 11:18

En marge du sommet de Washington qui s’ouvre ce lundi 4 août, les présidents du Nigeria, du Cameroun, du Niger et du Tchad vont se pencher sur la lutte contre la secte islamiste nigériane qui a fait du nord du Cameroun sa nouvelle cible.

D’après le chef de l’État  camerounais qui a donné cette information avant de s’envoler pour le sommet États-Unis / Afrique,  la rencontre des quatre dirigeants autour de ce sujet sera l’occasion d’asseoir une stratégie régionale pour combattre efficacement contre Boko Haram, réputé pour des violences commises au Nigeria et pour enlèvements d’Occidentaux.

Étant sur le pied de guerre contre le groupe islamiste, dans le but de ramener la paix dans la partie septentrionale de son pays, Paul Biya a promis de réorganiser le dispositif militaire dans l’extrême nord pour mieux combattre le groupe islamiste. « Ce n’est ... Lire la suite


International
Lundi 4 Août 2014 - 18:15

La ministre des PME et de l'artisanat, Yvonne-Adélaïde Mougany, et la conseillère auprès de la présidence chargée des Congolais de l'extérieur, Edith Itoua, ont recontré la colonie congolaise de Washington dimanche 3 août pour un temps d'échange autour de leurs préoccupations. La ministre Mougany a également esquissé une stratégie de mobilisation de  leurs compétences au service du développement du partenariat Congo/Etats-Unis.

"Je serai votre fidèle interprète auprès du Président, il accorde beaucoup d'importance aux Congolais de l'étranger, c'est pourquoi il a décidé de créer un département qui leur est consacré" a posé d'emblée la ministre Yvonne Adélaïde Mougany, aux nombreux congolais venus des environs de Washington pour cette rencontre. La ministre des PME a rappelé l'importance cruciale pour le développement du pays de toutes ces compétences ... Lire la suite


International
Lundi 4 Août 2014 - 10:53

Le Quai d’Orsay a tenu, le 2 août à Paris, une réunion de crise associant l’ensemble des ministères concernés pour faire le point sur l’évolution de l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest et sur le renforcement des mesures destinées à faire front à la maladie

En vue de prévenir le risque d’importation du virus en France, quelques dispositions ont été passées en revue, notamment en ce qui concerne les pays touchés comme la Guinée, La Sierra Leone et le Libéria. La France étudie également les demandes de renfort émises par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et s’est déclarée prête à apporter sa contribution à la mobilisation internationale.

Un ressortissant américain  qui a été mis en quarantaine par les autorités ghanéennes suite à son séjour en Guinée est décédé en début du mois de juillet à la clinique Nyaho à ... Lire la suite


International
Dimanche 3 Août 2014 - 8:45

En marge du sommet États-Unis/Afrique, le chef de l'État a tenu une réunion de travail avec plusieurs autorités sanitaires américaines dépendant de l'Institut national de santé, le président tanzanien Jakaya Kikwete et le ministre de la Santé kenyan, James Macaria. Cette rencontre a été l'occasion d'aborder les défis africains en matière de santé et les partenariats à envisager avec les États-Unis pour y répondre plus efficacement.

Le Dr. Francis S. Collins, directeur général des Instituts nationaux de santé américains s'est posé d'emblée en partenaire au cours de cette séance de travail qui a réuni le président congolais, le président tanzanien et la ministre de la Santé du Kenya. "L'institut national de santé gère 1.300 projets de recherche dans 30 pays d'Afrique et nous aimerions faire plus. Nous voulons savoir comment nous pouvons vous être ... Lire la suite


International
Dimanche 3 Août 2014 - 8:45

Profitant de sa présence dans la capitale fédérale américaine à l'occasion du Sommet États-Unis/Afrique, le président Denis Sassou N'Guesso a inauguré la nouvelle ambassade de la République du Congo. La nouvelle chancellerie est située dans un bâtiment historique classé de Washington à quelques encablures de la Maison-Blanche.

Pour suivre la journée du Président en images cliquez ici.

 


International
Dimanche 3 Août 2014 - 8:56

Depuis le vendredi 1er août, la force française Serval mise en place en 2013 a été remplacée par Barkhane pour tenter de sauver le Sahel du terrorisme.

La mission de cette force dont le commandement est coordonné par un état-major français basé à N’Djamena est de lutter contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne. Forte de 3000 hommes, elle fusionne avec les anciennes opérations françaises, nommées Épervier et Sabre, déployées au Tchad et au Burkina Faso. Son objectif est de permettre une intervention rapide et efficace en cas de crise dans cette zone.

Le politologue camerounais, Vincent Ntudé Ebodé, pense que le choix du Tchad s’imposait pour plusieurs raisons : « Le Tchad a toujours hébergé les forces françaises au même titre que le Gabon et la Centrafrique. Il faut aussi savoir que le Tchad a participé aux côtés de la France et d’autres pays ... Lire la suite


International
Lundi 4 Août 2014 - 18:45

La présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a évoqué le 1er août, l’importance de la Convention sur la coopération transfrontalière et appelé les États membres à la signer et à ratifier cet instrument dans les plus brefs délais

La convention de Niamey vise notamment à promouvoir et à renforcer les relations de bon voisinage entre communautés frontalières, collectivités et administrations territoriales ou autres acteurs concernés relevant de deux ou plusieurs États, y compris à travers la conclusion d’accords et d’arrangements spécifiques à cet effet. Cet instrument constitue une composante importante du Programme frontière de l’UA, lancé en 2007, et dont les deux objectifs d’ensemble sont la prévention structurelle des conflits et l’approfondissement de l’intégration sur le continent.

Dans un communiqué, ... Lire la suite


International
Dimanche 3 Août 2014 - 9:00

Initialement prévues cette semaine qui s’achève, la reprise des négociations inter sud soudanaises pour la paix dans ce pays se fera finalement le lundi 4 août dans la capitale éthiopienne

Selon un communiqué de l’organisation régionale qui assure la médiation dans la crise sud soudanaise, IGAD (Autorité intergouvernementale sur le développement), le retard observé dans la reprise des pourparlers est dû à des « congés prolongés ».

Les populations attendent de pied ferme la conclusion d’un accord afin de permettre aux dirigeants sud soudanais de redresser au plus vite leur pays, le plus jeune État qui a acquis son indépendance en juillet 2011. La signature d’un accord de paix est appelé de tous les vœux parce que l’armée du président Salva Kiir et les forces fidèles à son rival, l’ex-vice-président Riek Machar, se livrent à une guerre sans ... Lire la suite

Pages