Politique


Politique
Vendredi 20 Septembre 2013 - 15:00

Après les festivités de l’indépendance du Congo célébrées à Djambala le 15 août dans le cadre du programme de la municipalisation accélérée, Henri Lopes, ambassadeur du Congo en France, a convié à son tour, comme l’an dernier, les Congolais et amis du Congo aux réjouissances du jour en présence de la première dame, Antoinette Sassou N’Guesso

Au fil des années, la tradition  installée par le doyen des ambassadeurs en France, Henri Lopes, à savoir convier les Congolais et amis du Congo à se retrouver après les festivités de l’indépendance du 15 août au Congo, a tenu toutes ses promesses. Pour le cinquante-troisième anniversaire de l’indépendance du Congo, Paris a retenu le 19 septembre. Le traditionnel rendez-vous patriotique de la rentrée est devenu l’occasion des retrouvailles des Congolais de l’étranger.

Dans la douceur automnale, des ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Septembre 2013 - 17:30

Le gouvernement de la RDC n’appliquera pas le principe inique d’une responsabilité collective des membres de ce groupe armé quant aux crimes commis tout au long de son existence, a précisé le 19 septembre Lambert Mende Omalanga au cours d'un point de presse.

« Les personnes qui ont participé à plus d’une mutinerie ou mouvement insurrectionnel ne sont pas éligibles au bénéfice d’une loi d’amnistie ou à l’intégration dans les forces armées de la République ». Cette précision de taille a été donnée le 19 septembre par le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende. Elle consiste à lever toute ambiguïté en rapport avec l’idée d’une intégration éventuelle des éléments du M23 dans les rangs des Fardc. Le gouvernement entend, par cette dernière sortie médiatique de Lambert Mende Omalanga, à couper l’herbe sous le pied de toux ceux qui, à ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Septembre 2013 - 15:58

Dans un entretien exclusif aux Dépêches de Brazzaville, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et la République (UDR-Mwinda) a affirmé, le 19 septembre, que son parti n’était pas traversé par une crise

Invité à se justifier sur l’appel de la fédération de Brazzaville de convoquer dans les plus brefs délais un congrès extraordinaire pour apporter des solutions aux problèmes qui minent l’organisation, Paul Dihoulou a indiqué que son parti avait prévu d’organiser un congrès en 2014.

En outre, les quelques membres ayant pris part à la réunion de Brazzaville se sont ressaisis après avoir échangé avec la direction politique du parti. « La session du conseil fédéral de Brazzaville ne s’était pas tenue selon les textes réglementant le parti qui exigent qu’elle soit convoquée par la direction politique. De plus, le quorum n’était ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Septembre 2013 - 15:30

Après plus de cinq mois d’absence sur le territoire national, le ministre d’État, ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé, Isidore Mvouba est rentré ce jeudi 19 septembre de France

Dès son arrivée ce matin, Isidore Mvouba a animé une réunion de travail avec l’ensemble de ses collaborateurs, curieux de constater l’état physique de leur ministre.


Politique
Mardi 17 Septembre 2013 - 18:45

Lors de sa descente parlementaire effectuée du 7 au 16 septembre à Kakamoeka, le député Alexandre Mabiala, accompagné des chefs de villages, a pu apprécier les nombreux chantiers entamés par le gouvernement dans cette sous-préfecture et ses environs 

Au cours de sa descente parlementaire, le député a procédé à la visite des chantiers routiers et d'infrastructures qui se réalisent dans les vingt-six villages et communautés composant la sous-préfecture de Kakamoéka, notamment la route Malélé-Kakamoéka-Bioko qui passe par le village Sounda, longue d'environ 80 kilomètres. « La réalisation de cette route fait partie de l’une des promesses de campagne du chef de l’État faite aux populations de cette sous-préfecture en 2009 », a déclaré avec une certaine satisfaction, Alexandre Mabiala. Il a également visité les travaux de construction de sept ... Lire la suite


Politique
Mardi 17 Septembre 2013 - 18:30

Alors que Kinshasa attend la libération sans condition du sergent major Munanga Kusakana arrêté dimanche sur la zone neutre, Kigali charge l’incriminé d’avoir traversé la frontière « lourdement armé, habillé en tenue de combat et transportant toutes sortes d’engins militaires ».

 

L’affaire du sous-officier des Fardc kidnappé le  15 septembre par des policiers rwandais sur la zone neutre à la frontière entre le Rwanda et la RDC continue de défrayer la chronique ces dernières heures. Cette scène à la imite d’un fait divers est pourtant à l’origine d’une vive tension à Goma où des habitants ont manifesté le même jour au niveau de deux postes frontières lesquels ont été fermés momentanément. Alors qu’hier le gouvernement congolais attendait la libération du Sergent major Munanga Kusakana comme annoncé par son porte-parole Lambert Mende ... Lire la suite


Politique
Mardi 17 Septembre 2013 - 16:43

 Le Conseil supérieur des groupes armés autochtones dans l'est  de la RDC milite pour la participation dans ce dialogue des vrais acteurs politiques et militaires ayant prise sur le terrain en lieu et place des groupes armés manipulés et non actifs afin que les décisions qui en découleront soient imposables à tous.

Mis en quarantaine depuis que les concertations nationales ont débuté, les groupes armés ne semblent toujours pas digérer leur absence dans ces assises qui visent la cohésion nationale afin de faire face à l’insécurité récurrente à l’est du pays. Organisés dans une structure dénommée « Conseil supérieur des groupes armés autochtones dans l'est de la RDC », onze groupes armés parmi les plus actifs au nord et sud Kivu ainsi qu’en Ituri viennent de se manifester en livrant leur perception par rapport à ce forum national. Ils estiment que la ... Lire la suite


Politique
Lundi 16 Septembre 2013 - 18:45

Des dispositions pratiques seront prises pour que la tenue des concertations nationales n’empiète pas sur l’exercice des prérogatives reconnues aux députés et sénateurs appelés à statuer sur le budget 2014.  

La deuxième session ordinaire de septembre, essentiellement consacrée à l’examen du budget 2014, a ouvert ses portes le 16 septembre au Palais du peuple conformément à l’article 115 de la Constitution et 55 du règlement d’ordre intérieur régissant le fonctionnement du Parlement. Le premier acte de cette cérémonie solennelle qui s’est déroulée au Sénat a été marqué par le discours du président Léon Kengo Wa Dondo en présence des représentants des institutions de la République et des ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques. Après avoir circonscrit le cadre de cette présente session, Léon Kengo wa Dondo a indiqué qu’au-delà ... Lire la suite


Politique
Lundi 16 Septembre 2013 - 18:45

Les déclarations politiques et l’engouement des politiciens aux portillons du Palais du peuple cacheraient mal la réalité d’une population lassée des conciliabules sans réels enjeux pour elle.

Les concertations nationales demeurent une affaire des seuls politiciens, sans réel intérêt pour la population. C’est la conclusion d’un récent sondage de l’institut Les Points dont les résultats ont été publiés le 15 septembre à Kinshasa. Le sondeur relève également le fait que les Kinois sont de plus en plus nombreux à s’opposer l’initiative d’un membre du présidium des assises du Palais du peuple liée à la mise en place d’un gouvernement de large union nationale. Ils n’exigent plus que le maintien de Matata Ponyo.

Selon le sondage, les déclarations politiques et l’engouement des politiciens aux portillons du Palais du peuple cacheraient bien la ... Lire la suite


Politique
Lundi 16 Septembre 2013 - 17:30

Un mémorandum de l’ONG a été adressé au présidium des concertations nationales en cours dans le pays.

Dans ce dossier, l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) a documenté plusieurs cas d’enlèvement, d’arrestations et des détentions arbitraires des membres de l’opposition, des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes, pour avoir exercé leurs libertés d’expression, d’opinion ou de la presse, selon le cas. « Beaucoup de détentions ont été suivies de torture, traitements inhumains, cruels et dégradants », a souligné le président de cette ONG, Me Georges Kapiamba.

L'association a aussi relevé d’autres cas concernant des personnes qui ont été arrêtées, jugées et condamnées à cause de l’exercice de leurs libertés publiques et appartenance à l’opposition politique ou à la société civile pour lesquels ... Lire la suite

Pages