Politique


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 15:43

Ces ex-combattants, des jeunes pour la plupart, et originaires du département du Niari sont aujourd'hui regroupés au sein d’une mutuelle dénommée « Dynamique pour la paix ». Ils ont organisé un meeting en salle, le 26 avril à Dolisie, en présence de leur président d’honneur, le ministre Pierre Mabiala en charge des Affaires foncières et du domaine public. Solennellement, ils ont affiché clairement leur volonté de voir le président de la République  changer la Constitution actuelle

À l’instar de leurs ainés et pères qui avaient, le 22 mars émis ce vœu, ces jeunes ex-combattants issus des districts du Niari et des communes de Dolisie et Mossendjo, ont à leur tour réitéré la nécessité de changer la Constitution du 20 janvier 2002 qui, selon eux, comporte deux verrous portant sur la délimitation du mandat présidentiel et sur l’âge du candidat ... Lire la suite


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 14:15

Le bureau exécutif national du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) s’est penché sur la question, le 25 avril à Brazzaville. Ce parti entend faire des propositions concrètes qui seront soumises au Parlement. L'objectif est clair comme l'explique Jean Bonard Moussodia, un membre du bureau politique : « Dans ce pays on a tendance à dire que la majorité présidentielle organise toujours des élections truquées. Pour que les élections se déroulent dans la transparence, le MCDDI fait des propositions concrètes afin que nous partions vers des élections apaisées. Pour le moment, nous sommes fixés sur les élections locales. »

Il s'agit, selon le Mccdi, d’aller vers des élections apaisées. Sont visés dans ladite loi, les articles 12, 15, 16, 17, 27 et 95 qui a connu une légère modification.  Le Mccdi propose de passer à ... Lire la suite


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 14:45

Dix partis membres de la dynamique de la majorité extra-parlementaire signataires de la Charte créant la plate-forme présidentielle viennent d’être suspendus pour sept jours. 

Depuis que les membres de la plate-forme dénommée Dynamique des partis extraparlementaires de la majorité présidentielle (DPE/MP) avaient lancé leur croisade contre le secrétaire général de la majorité, Aubin Minaku, estimant que ce dernier n’était pas à sa place, ils avaient par le fait même scellé leur propre suicide. C’est le moins qu’on puisse dire au regard des derniers développements avec, à la clé, leur mise en quarantaine au sein de la plate-forme présidentielle. Une décision portant leur suspension pour sept jours vient comme qui dirait, couronner le processus de leur marginalisation. Dix partis politiques membres de ce nouveau courant viennent, en effet, d’être frappés ... Lire la suite


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 13:45

Pour de nombreux observateurs, la séance des questions orales avec débats au gouvernement, le 25 avril dernier, avait toute l'allure d'un "duel" entre le député Pascal Tsaty Mabiala de l'Upads (opposition) et le ministre de la Justice, Aimé Emmanuel Yoka. Répondant à la question du parlementaire sur les motivations justifiant la révision de la Constitution à deux ans de la fin du mandat du président de la République, Aimé Emmanuel Yoka a indiqué que le point sur la révision de la Constitution n’a jamais été inscrit à l’ordre du jour des réunions du gouvernement

S’il y a des ministres qui ont ouvert le débat sur la révision de la Constitution, déclare le ministre Yoka, ils ont agi sans avoir reçu mandat du chef du gouvernement. Et de préciser que "la loi reconnaît l’initiative de la révision de la loi fondamentale concurremment au président ... Lire la suite


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 15:36

De nationalité tanzanienne, le nouveau commandant est âgé d’une cinquantaine d’années et remplace à ce poste le général James Mwakibolwa.

Après près d’une année passée à la tête de la Brigade spéciale d’intervention de la Monusco, le général James Mwakibolwa, le tout premier commandant de cette force onusienne, vient d’être remplacé à ce poste par un nouveau commandant. Il s’agit du général de brigade Abdoul Kimweri. Ce dernier a pris officiellement ses fonctions, le 25 avril, à Goma et à l’issue de sa rencontre avec le chef de bureau de la Monusco au Nord-Kivu, Ray Virgilio Torres, il n’a pas manqué d’égrener quelques lignes des actions qu’il compte entreprendre.  

Très déterminé à réussir son mandat, le général Abdoul Kimweri a exprimé son engagement à protéger les populations civiles et à combattre sous toutes ses ... Lire la suite


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 14:45

L’on semble se diriger droit sur une répétition des événements qui ont favorisé la crise politique vécue après les élections de novembre 2011.

Chaque jour qui passe réduit les chances de la commission électorale nationale indépendante (Céni) d’organiser les élections municipales, urbaines et locales en février 2015. À huit mois de la date envisagée dans la feuille de route de l’organisme de gestion des élections en RDC, la situation semble avancer à pas de tortue. Ni le financement nécessaire aux différentes opérations prévues ni les lois attendues ne sont produits pour enclencher définitivement le train de ces élections historiques réclamées par la population.

Comme d’habitude, l’on attend la dernière minute pour répondre aux désidérata de la Céni, rendant la situation on ne peut plus stressante tant pour la maîtrise des lois intimement ... Lire la suite


Politique
Lundi 28 Avril 2014 - 10:06

Il s’est tenu du 24 au 25 avril, à Brazzaville, à l’attention des membres des commissions Économie et Finance de l’Assemblée nationale et du Sénat, un séminaire de formation à la gestion de programmation budgétaire et aux directives de gestion des finances publiques organisé sous le patronage de l’Union européenne

Les participants, réunis en un seul groupe, ont travaillé sur plusieurs thèmes, parmi lesquels le pouvoir budgétaire du Parlement dans le nouveau contexte de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) de 2001 (France) et de la loi organique relative au régime financier de l’État de 2012 (Congo), de l’examen parlementaire des projets de lois de finances.

Ils ont en outre abordé le contrôle exercé par le Parlement sur l’exécution budgétaire et les performances des politiques publiques. Le premier thème a permis de sensibiliser les ... Lire la suite


Politique
Samedi 26 Avril 2014 - 15:15

L’Assemblée nationale est déclarée non compétente pour sanctionner une institution comme la Céni.

La pétition réclamant le départ de l’abbé Malu-Malu de la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a été déposée le 24 avril au cabinet du président de l’Assemblée nationale.

Pour les leaders du regroupement de l’opposition initiateur de cette pétition, les Forces acquises au changement (FAC) ou la plate-forme « Sauvons le Congo », les cinquante mille signatures récoltées traduisaient la volonté du peuple congolais de voir un changement à la tête de la Céni.

Déjà, après avoir reçu la pétition, le cabinet du président de l’Assemblée nationale, par son directeur adjoint, Jean-Pierre Liyau, a reconnu la conformité à la Constitution de la démarche de cette frange de l’opposition congolaise. « La Constitution confère ... Lire la suite


Politique
Jeudi 24 Avril 2014 - 18:42

À l’issue de la séance de travail qui a réuni le 24 avril à Brazzaville, le Parti congolais du travail (PCT) et l’Union pour la restauration du Congo (URC) - séance dominée par trois points parmi lesquels le Recensement administratif spécial (RAS) - le président de l'URC, Dominique Basseyila, a fait savoir que le RAS avait été un véritable succès dans la mesure où la parité instituée à Dolisie a été respectée

« Aujourd’hui, pour ceux qui ont participé à ce recensement depuis la collecte des données jusqu’à la validation, aucun parti politique, aucun dirigeant ne peut dénoncer ces résultats », a-t-il indiqué. « Dans le cadre de notre groupement politique, la Convention des partis républicains (CPR), c’est là une attitude irresponsable et c’est ce que nous venons de proclamer à nos partenaires du PCT », a-t-il ajouté.

Au cours de ... Lire la suite


Politique
Jeudi 24 Avril 2014 - 17:30

Pour le porte-parole du gouvernement, « la cause de l'accident est la locomotive que l'on venait d'acheter qui s'est emballée » tandis que d’autres sources stigmatisent la surcharge de ce train marchandise qui comptait aussi à son bord des centaines de voyageurs irréguliers.

Combien de personnes ont succombé à la suite du déraillement d'un train de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) intervenu le 22 avril à Kamina au Katanga ? Il est difficile de donner des chiffres exacts, parce que les sources se contredisent. Il faudrait attendre les résultats des enquêtes diligentées sur les lieux du drame tant par l’Assemblée nationale que par le ministère de Transport. Il s’agit, pour les enquêteurs, de déterminer non seulement les causes et les circonstances précises de cet accident ferroviaire, mais aussi de dresser le bilan définitif tant ... Lire la suite

Pages