Bouenza (Madingou)


Bouenza (Madingou)
Samedi 21 Juillet 2018 - 16:19

Ancien élève de l’Ecole de peinture de Poto-Poto, le grand artiste angolais a visité, le 19 juillet, le Musée galerie Bassin du Congo où il a admiré les œuvres d’arts exposées, peintes par des grands maîtres.             

 Accompagné de Dominick Alexander Maia-Tanner, galeriste, conservateur de Ela-Espaço Luanda Arte en Angola et de Diongo Domingos, Paulo Kapela a séjourné pendant cinq jours à Brazzaville. Il y a a visité le Musée galerie Bassin du Congo, l’Ecole de peinture de Poto -Poto où il a été formé, la galerie Konongo, les Ateliers Sahm et les marchés des œuvres d’arts, ...  

« C’est une visite de recherche et spirituelle des œuvres d’arts laissées par les artistes peintres disparus et celles des artistes en action afin d’écrire un livre et faire des vidéos pour les conserver  », a fait savoir Dominick Alexander ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Lundi 9 Juillet 2018 - 18:15

Patronage messieurs et l’AS Cheminots dames se sont respectivement imposés, le 8 juillet, au stade Enrico -Mattei, face à Munisport 26-19 et Atlantic 31-29, en match comptant pour l’avant dernière journée de la compétition.

 Le championnat départemental de handball de la Ligue de Pointe-Noire s’achève le week-end prochain dans toutes les catégories. Le 8 juillet, en match comptant pour l’avant dernière journée de la compétition qualificative au championnat national, les meilleures équipes ont amélioré leur compteur.

En version féminine, déjà assurée de son sacre et de sa qualification pour le championnat national, l’AS Cheminots dames a pris le dessus, 31-29 face à Atlantic, tandis que Tié-Tié sport et Banco –sport, respectivement avant dernier et dernier du championnat féminin, ont fait jeu égal de vingt-six buts partout.

Chez les messieurs ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Samedi 7 Juillet 2018 - 14:15

L'accord de coopération gagnant-gagnant permettra à la Société des postes et de l’épargne du Congo de renforcer ses performances et de diversifier sa gamme de produits sur l’ensemble du territoire national afin de devenir plus proche de la population.

Le texte a été paraphé par la directrice générale de la Sopeco, Ludovique Mbossa Mabwéré, et El Hadj Falilou Ndaw, directeur général de la Compagnie financière africaine (Cofina), spécialisée dans la méso-finance.

Douée dans le domaine, Cofina aidera la Sopeco à accroître ses performances techniques et opérationnelles à travers diverses opérations financières. Celles-ci portent, entre autres, sur le transfert des fonds au plan national et international, le paiement des factures d’eau et d’électricité ainsi que des frais scolaires et d’assurances.

Ainsi, pour rendre les agents de la Sopeco plus ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Mardi 26 Juin 2018 - 13:15

La dénonciation a été faite, le 26 juin, par la compagnie nationale de pétrole (NOC) basée à Tripoli, après que le maréchal Kahlifa Haftar a remis la gestion des terminaux pétroliers à une société pétrolière placée sous son contrôle.

Fustigeant la décision de l’homme fort de l’est libyen de remettre les principaux terminaux pétroliers du pays aux autorités parallèles, Mustafa Sanallah, le patron de la compagnie nationale libyenne du gouvernement d’union nationale (GNA), reconnue par la communauté internationale, a déclaré : « Les exportations par des institutions parallèles sont illégales et échoueront comme elles ont échoué par le passé ». Dans un communiqué, il a ajouté : « Les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sont très claires : les installations pétrolières, la production et les exportations doivent demeurer sous le ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Mercredi 30 Mai 2018 - 19:51

Le document a été signé, le 30 mai à Brazzaville, entre le ministre congolais des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, et son homologue centrafricain, Théodore Jousso.

Le texte fait suite au mémorandum d’entente paraphé, le 9 novembre 2016, par les deux Etats, visant l’actualisation du cadre juridique dans le secteur des transports de surface. Ce cadre juridique prévoit un mécanisme sécurisé et fluide de circulation des marchandises le long du corridor multimodal Pointe-Noire-Brazzaville-Bangui.

La convention signée vise notamment à faciliter et promouvoir le transit des marchandises entre les deux pays, à partir du port autonome de Pointe-Noire, à travers le Chemin de fer Congo-Océan, le corridor routier via les routes nationales 1 et 2, ainsi que par bateau, à partir du fleuve Congo.

 « Nos deux pays sont intimement ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Mercredi 4 Avril 2018 - 16:15

La pièce de théâtre sera jouée en soirée, le 21 avril à Brazzaville, par le Ballet Nolida en collaboration avec des musiciens et danseurs congolais. Ecrite, mise en scène et chorégraphiée par Prisca Ouya, scénariste de nationalité congolaise, "Opéra mami wata" est le récit de la déesse aquatique Mami Wata qui se glisse, à la tombée de la nuit, dans le lit du roi. La reine, qui suspectait déjà les escapades de son époux, décide de suivre le son de la mélodie hypnotisante qui envoûte le roi. Elle la surprend en train de s'enfuir, la poursuit jusqu'au fleuve où elle la voit se déguiser en sirène.  Cette découverte lui vaut une malédiction selon laquelle son fils le prince (né avec une sœur jumelle) sera tué par son propre frère.

Pour pallier cette malédiction, la reine échange son bébé contre celui de sa servante. Le prince grandit comme servant et ... Lire la suite


Bouenza (Madingou)
Samedi 31 Mars 2018 - 16:45

Paru en 2017 aux éditions Edilivre, l'ouvrage est un récit autobiographique de l’auteure, dans lequel elle parle de sa vie, son séjour en France, de 14 à 25 ans. 

 « Demain j'aurai 25 ans » est une oeuvre de quatre-vingt-deux pages, divisée en trois parties. Ketsia Béatrice Safou évoque, dans la première partie, un enfant heureux au milieu d'autres enfants jusqu'à ce que ses parents biologiques, immigrés en France, décident de procéder à un regroupement familial. Elle raconte comment, dans la folie de son adolescence, elle s’est débattue avec le consulat de France à Pointe-Noire, avec son passeport puis son visa qu'elle était obligée de cacher dans sa culotte afin de ne pas se le faire voler.

À son arrivée en France, elle va de l'étonnement à l'engagement, se prend parfois pour une "nouvelle", parce qu'elle va devoir s'adapter à certaines habitudes. ... Lire la suite

Pages